Au Cameroun, on célèbre la journée internationale de l’enseignant sous fond de droit à l’éducation

Au Cameroun, on célèbre la journée internationale de l’enseignant sous fond de droit à l’éducation

Publié le 5 octobre 2018
Par Charly ngon


La journée internationale de l’enseignant 2018 se célèbre au Cameroun sous le thème « Le droit à l’éducation, c’est aussi le droit à un personnel qualifié ».

Source: Blog le Petit Ecolier

La communauté internationale rend hommage aux enseignants. Être un enseignant, ce n’est pas que transmettre le savoir aux élèves ou encore aux étudiants. C’est aussi leur inculquer des valeurs morales nécessaires pour faire d’eux des citoyens responsables. Ce qui passe  par le type d’enseignant qu’on choisi pour former les hommes et les femmes de demain. Conscient de la lourde responsabilité qui est la leur, les autorités camerounaises de concert avec le reste du monde s’entretiennent avec l’ensemble de la communauté des enseignants sous le thème « Le droit à l’éducation, c’est aussi le droit à un personnel qualifié ».

La thématique de cette nouvelle édition de la journée de l’enseignant sonne comme une interpellation. Le message va à l’endroit de certains gouvernants qui ne mettent pas assez de moyens pour faire de l’éducation une vraie priorité. Que ce soit sur le plan financier, humain et infrastructurel. L’insuffisance d’enseignants est un phénomène mondial et cela inquiète les organisations internationales en charge des questions d’éducation. On estime à 268 millions le nombre d’enfants qui ne vont pas à l’école. Dans cette proposition, on retrouve les enfants qui vivent en zone rurale, dans les pays pauvres et les zones victimes de guerre. Pour atteindre les objectifs du millénaire en matière d’éducation, on a besoin de 69 millions d’enseignants dans le monde. Ce besoin en nombre d’enseignant, impose aussi une rigueur dans le choix et la qualité de ceux-ci.




Il ne suffit pas d’aller de slogans en slogans ou encore changer les thèmes selon les convenances. Il faut prendre la mesure du problème et apporter des solutions concrètes. Le droit à l’éducation est contenu dans la déclaration universelle des droits de l’homme et même dans la convention des droits de l’enfant. Chaque Etat doit prendre en charge l’éducation de sa jeunesse. Pour assurer cette éducation, il doit mettre à la disposition du public, des enseignants qualifiés. Mais le tout n’est pas d’avoir des enseignants de qualité, il faut s’assurer que les conditions dans lesquelles ses enseignants travaillent sont favorables à leur épanouissement. A ce niveau, le Cameroun peine encore à se munir des infrastructures dignes de ce nom sur tout l’étendue du territoire. Dans certaines localités, il y a un manque criard d’enseignants et tout le nécessaire pour travailler. Malgré ces difficultés, il y a certains enseignants qui croient encore au rôle qui est le leur ; celui  d’enseigner car ils le savent « chaque enfant qu’on enseigne est un homme qu’on gagne ».

Bonne fête à tous les enseignants du Cameroun

 

 

 

 

 

Dans la même catégorie

0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp
Pocket