ToliCar la start-up qui veut moderniser le secteur du covoiturage au Cameroun

ToliCar la start-up qui veut moderniser le secteur du covoiturage au Cameroun

Publié le 17 décembre 2019
Par Charly ngon


Avec une forte demande enregistrée dans le secteur du transport interurbain au Cameroun, la start-up ToliCar apporte sa solution à travers son service de covoiturage.

Le covoiturage a toujours été un mode de transport de choix pour certains camerounais qui devaient se déplacer pour une autre ville. Sur nos grands axes routiers, certains avaient déjà leurs habitudes. Il leur suffisait tout simplement de se positionner sur l’un des lieux connus de certains chauffeurs pour être embarqués. Mais le succès de ce mode de transport en commun a commencé  à être noirci à la suite de certains manquements qui incriminaient les chauffeurs ou encore les voyageurs. Une situation qui a poussé les voyageurs, tout comme les chauffeurs à être méfiants, et par la suite une bonne partie d’entre eux à se sont rabattus de nouveau vers les agences de voyage. Les agences de voyage qui n’attendaient que ça, puisqu’elles voyaient en cette pratique une sorte de concurrence déloyale. Pourtant, celles-ci n’arrivaient pas à satisfaire tout le monde. Avec donc l’arrivée de ToliCar qui  veut se positionner en tant leader dans le secteur du covoiturage au Cameroun ; la concurrence s’annonce alors rude ?  Peut-être pas.

Pour calmer un peu le jeu, dans un communiqué de presse dressé par la start-up, on pouvait lire ceci : « Il est judicieux de signaler que Tolicar ne fait pas de concurrence aux agences de voyage qui font un travail remarquable sur toutes nos lignes interurbaines. Mais seulement ces agences sont en nombre insuffisant, la demande étant très forte, le phénomène d’auto-stop ne peut être stoppé », souligne un responsable de la jeune structure. Autrement dit, ToliCar ne vient qu’en renforcement dans un secteur où la demande est très importante, et les agences de voyage peu importe leur déploiement ne peuvent pas répondre aux besoins des populations . Le covoiturage est donc l’une des solutions dans ce sens. Un constat fait déjà quelques années plutôt  par Lucien Sigha, un jeune camerounais vivant en France. Alors qu’il était en congé au pays, il s’est justement rendu compte de cette précarité. L’auto-stop étant à la mode à cette époque là, était juste mal structuré. S’inspirant alors sur ce qui se faisait le mieux dans le domaine du covoiturage dans son pays d’accueil, l’idée de créer ToliCar devenait alors une évidence, la start-up devait pallier à ces manquements en proposant des solutions innovantes.   

Lancée il y a de cela seulement quelques semaines, la start-up camerounaise propose aux usagers un  service de covoiturage sécurisé, fiable et convivial. Pour cela, elle a mis en place  un ensemble de canaux de communication permettant de satisfaire la demande de la clientèle. Ainsi donc, toutes les personnes voulant bénéficier des services de ToliCar, devraient se rendre sur le site pour voir les offres qui correspondent à son lieu de déplacement. Elles auront toutes les informations sur le chauffeur, ses tarifs et le lieu d’embarquement. Elles peuvent aussi appeler un centre d’appels, envoyer un message sur whatsapp pour avoir une information directement. Et aussitôt, elles seront mis relation avec un chauffeur disponible qui est dans la base des données. Plus besoin d’aller vers « les Mague ma zut » ou encore « les occasions pressées » pour effectuer un déplacement. ToliCar est là pour vous faire vivre une autre expérience du covoiturage. Actuellement, le service ne couvre que les villes de Yaoundé, Douala et Bafoussam. Mais d’autres villes bénéficieront aussi des services de ToliCar bientôt.  

NB: Pour plus d’informations rendez-vous sur le site web www.tolicar.com 

Auteur : Charly ngon

Molah ne te fie pas à mon name, je ne suis pas un mbenguiste, je suis du bled comme toi. Les hauts et les bas sont notre quotidien, donc ne fia pas c'est entre nous quoi ... comme au letch

Dans la même catégorie