Fier de ses origines, le nouvel EP de TaTa est une ode au Limbum, sa langue maternelle

Fier de ses origines, le nouvel EP de TaTa est une ode au Limbum, sa langue maternelle

Publié le 14 septembre 2018
Par Mota__Savio

Huit mois après « Wild Fire », son premier EP, TaTa est déjà de retour avec un second projet avec une bonne dose de Limbum, sa langue maternelle. 

Baptisé « No Holidays », cet EP renforce l’identité musicale de TaTa et ouvre la voix à plus de clarté. Depuis ses débuts avec New Bell Music en 2015, TaTa propose des couplets, à mi-chemin entre la loyauté  aux siens et la liberté de penser. Porté par ses multiples collaborations avec les artistes de New Bell Music, et la sortie de Wild Fire en février dernier,  le rappeur livre son deuxième EP.

Contrairement à un premier projet sombre, « No Holidays » a le mérite d’ouvrir une voix au partage et à l’amour. « Berang » feat Jovi en est la preuve. « Ambiance » avec Reniss est une confirmation. « WaWa » donne beaucoup de bonnes vibes et surtout l’amour. « Than Them » est un morceau lui permet de voir la lumière. L’EP qui contient quatre titres, révèle les facettes de la personnalité de TaTa avec la touche “Mboko” de Le Monstre, l’alter ego de Jovi.

Le Limbum comme moyen d’expression…

Egalement connu sous le nom de « Mukulah » qui signifie « Nkambe Boy / Fils du sol », Tata puise son inspiration dans ses moments de lecture.  Sur le site de son label, on apprend qu’il aime communiquer directement avec l’environnement dans lequel il a grandi. En tant qu’artiste, il espère utiliser sa musique pour donner de l’espoir aux jeunes en persévérant dans tous les domaines qu’ils choisissent. Le Contri Boy parle du Cameroun surtout en Limbum, sa langue maternelle – langue parlée au nord-ouest du Cameroun dans le département du Donga-Mantung, l’arrondissement de Nkambé, et autour de Ndu – dont il est devenu un ambassadeur. Au Letch, on enjoy !

Téléchargez gratuitement « No Holidays » ICI

Dans la même catégorie