Entre retour aux sources et sonorités nouvelles, le nouvel album de Bantou Pô Cible, « Kool Djaraba » marque un nouveau départ

Entre retour aux sources et sonorités nouvelles, le nouvel album de Bantou Pô Cible, « Kool Djaraba » marque un nouveau départ

Après la sortie du premier single qui marque leur come-back , l’un des groupes pionniers du hip hop camerounais dévoile leur nouvel album.

Le groupe mythique fait son retour sous un nouveau nom, avec de nouveaux membres et un nouveau album.  C’est en novembre dernier que les mélomanes ont découvert le nouveau morceau de la nouvelle formule du groupe Bantou Pôsi  devenu Bantou Pô Cible. Un titre qui signifie « Calme –toi » en langue Bassa et qui appelle à plus de retenue  face à l’adversité.  Au-delà de ce premier single,  le groupe a sorti dans la foulée leur premier album.

Du même nom que le premier single, « Kool Djaraba » est un opus comprenant 9 morceaux inédits. Un album qui contient diverses sonorités d’ici et d’ailleurs à l’exemple du titre « Abdou » qui est très Afro-pop. Certaines chansons contiennent des fusions musicales comme « Alamawa » qui a des sonorités hip hop, reggae et même du Makune du pays Bassa. Les thèmes abordés sont la pauvreté, la persévérance, la jalousie  et la fraternité entre peuples. L’amour maternel est aussi abordé dans la chanson « Ave Maria » où le groupe déclare son amour et son admiration pour leur maman. Un mariage de sonorités qui n’enlève rien à l’ADN originel du groupe.

Né de la rencontre entre Feros Mamluck et Tony Nobody en 1993, le groupe qui se nommait à l’époque « RBR Possi » a vu le groupe grandir avec l’arrivée de Guchi et Final D. Avec le départ de Tony Nobody en 1998, le groupe devient un trio et continue son avancée jusqu’en 2001 où il explose avec le titre « Nikles ». Cette chanson issue de leur premier album intitulé « Charabia » comptait 10 titres et produit par le défunt Toms Yoms  va installer le Bantou Posi dans le panthéon de la musique urbaine camerounaise.

Presque 10 ans après le dernier album du Bantou originel, Feros Mamluck a relancé depuis quelques temps la machine. Tout d’abord le nom, s’il garde sa racine de « Bantou po », le suffixe « cible » marque la rupture totale. Le groupe a renouvelé ses membres avec deux nouveaux noms : Don julio et Smock. En attendant de voir comment se comportera l’album, on enjoy ce clip…

 

Découvrez leur nouveau clip.




Tags:


Article de la même catégorie

Jovi Le Monstre dévoile « God Di Kam », son septième EP


Sergeo Polo perd le sommeil dans son nouveau clip « il est 2 h du matin »


Papy Anza est plus amoureux que jamais dans son nouveau clip « Nyanga Nyango »


Sandrine Nnanga chante l’amour maternel dans son nouveau clip « Ma’a »


Lady Ponce se livre tout en douceur dans son nouveau single « fidélité kamer »


WEB TV : REGARDEZ LE LIVE


Actualités

Jean Pierre Bekolo en course pour l’Etalon de Yennenga avec « Miraculous Weapons »

Entre Mamiton et sa belle-fille, la guerre est déclarée

Jovi Le Monstre dévoile « God Di Kam », son septième EP

Sergeo Polo perd le sommeil dans son nouveau clip « il est 2 h du matin »

Top 10 des meilleurs looks d’Eva Ndumbe, l’atout charme de la bande FM

Auletch est un ensemble de plateforme interactif entièrement dédié aux cultures du Cameroun. Nous mettons en avant et présentons les différentes facettes qui font la diversité culturelle du Cameroun. Sur un ton décalé, nous parlons d'art, mode, littérature, histoires, traditions, musique, société, beauté, bien-être et entrepreneuriat.

© Auletch 2019 - Mentions légales - Contact

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?