Marcel Mvondo II quitte la scène à l’âge de 87 ans

Marcel Mvondo II quitte la scène à l’âge de 87 ans

Publié le 17 mars 2020
Par Charly ngon


L’acteur camerounais Marcel Mvondo II l’un des pionniers du cinéma au Cameroun est mort.

Source: Festival Ecrans Noirs Facebook Official

Marcel Mvondo II acteur émérite camerounais a refermé le dernier chapitre de sa vie hier. Malade depuis de nombreuses années, l’acteur avait subi une amputation de ses deux jambes et souffrait aussi d’une paralysie sur une partie de son corps. Malgré tout ça, la nature ne l’a pas pour autant épargné d’un autre malheur. Un mois plutôt, il perdait son unique fils qui s’occupait de tous ses besoins, même les plus primaires. Une disparution qui a laissé une vive douleur dans le coeur du cinéaste. C’est donc au milieu des siens au quartier Mvog Ada que l’écrivain a rangé définitivement son stylo avant d’aller rejoindre son fils.

Figure de proue de l’émancipation du cinéma camerounais, Marcel Mvondo II a joué dans de nombreuses fictions à succès. Des feuilletions en passant par des longs-métrages, l’acteur aura marqué des générations par son jeu d’acteur. Des rôles qui lui allaient toujours comme un gant. On peut par exemple citer les feuilleton « Le revenant », « Ntaphil » ou encore « L’orphelin » qui étaient diffusés sur la chaîne nationale. Au niveau des longs metrages, il a joué dans le film « Le cercle des pouvoirs » de Daniel Kamwa et dans plusieurs autres films tournés par Bassek Ba Kobhio à l’instar de « Sango Malo », « Le grand blanc de Lambaréné » pour ne que les citer. Que des classiques pour cette figure du septième art africain qui laisse derrière lui un lourd héritage. 

Sango Malo

Download and Stream the full movie at www.africanfilmlibrary.com The ghost of the great Guinean leader Sekou Touré hovers fondly over this Cameroonian film. …

Auteur : Charly ngon

Molah ne te fie pas à mon name, je ne suis pas un mbenguiste, je suis du bled comme toi. Les hauts et les bas sont notre quotidien, donc ne fia pas c'est entre nous quoi ... comme au letch

Dans la même catégorie