Avec ces images chocs, Cédric Kenfack dénonce les violences faites aux femmes camerounaises

Avec ces images chocs, Cédric Kenfack dénonce les violences faites aux femmes camerounaises

Publié le 11 mars 2019
Par Mota__Savio


Monique Koumatekel, Vanessa Tchatchou, Michelle Ndoki, on aurait bien voulu écrire des lignes et des lignes pour parler de leurs cas respectifs, qui apparaissent aujourd’hui tels des exemples patents de violences faites sur les femmes. On aurait pu rédiger un long article pour fustiger les abus dont sont victimes les femmes au quotidien mais parfois donner la parole vaut mieux qu’argumenter. Ceci dit, nous proposons d’une part de prendre connaissance des  illustrations réalisées par Cédric Kenfack, Illustrateur, dessinateur, graphiste, cartooniste, et, d’autre part lire son post, qui dénonce lesdits abus, et relève l’indifférence criarde des camerounais.

Cédric Kenfack

 

WOMEN’S RIGHTS ABUSES: A THREAT TO PEACE IN CAMEROON
8 DAYS ACTIVISM THROUGH CARTOONS
08 Mars, Oh Malheur de ces dames … 
08 jours d’activisme dessiné sur les réseaux sociaux ! Résumé : 
Les femmes camerounaises au quotidien vivent quelque chose de comparable à un enfer ; elles sont victimes d’abus, d’horreurs et atrocités en tout genre : des violences conjugales aux viols des fillettes de 10 ans, en passant par des exécutions sommaires filmées des mères et enfants, des emprisonnements arbitraires, des traitements dégradants et déshumanisants aux mutilations mortelles, des inégalités d’accès aux opportunités socioéconomiques, etc ; le respect des Droits de la femme au Cameroun semble être resté à l’ère primaire au moment où les Nations unis semblent, à travers plusieurs instruments de protection des Droits de l’Homme et des Dignités, avoir suffisamment tiré la sonnette d’alarme sur le rapport qui existe entre les marginalisations dues au genre, aux inégalités et les frustrations engendrées, et la menace à la Paix. Dans un environnement conscient de ce fait, mais qui semble paradoxalement s’en accommoder en se muant soit dans un silence questionnable, soit en y détournant le regard, j’ai décidé de saisir l’opportunité de la célébration de la journée du 08 Mars de cette année pour remettre la femme camerounaise devant son miroir, afin qu’elle s’y regarde encore en espérant qu’elle soit enfin choquée par la laideur de sa condition. J’ai lancé 08 jours d’activisme dessiné intitulé « Women’s Rights Abuses, a threat to Peace in Cameroon». Cela consistera à la publication de 08 dessins en 08 jours, soit un par jour, à 20 heures précisément chaque soir (heure du Cameroun). Ces dessins seront juste des fragments de miroir de la condition lamentable de la femme au pays de Anne Marie Nzié , artiste musicienne auteure du titre à succès « LIBERTÉS». 

 

1.

 

2.

 

3.

 

4.

 

5.

 

6.

 

7.

 

8.

Dans la même catégorie