Yellow’Coq lève 100 millions de FCFA pour accélérer la croissance de son activité avicole, moderniser et industrialiser sa production

Yellow’Coq lève 100 millions de FCFA pour accélérer la croissance de son activité avicole, moderniser et industrialiser sa production

Publié le 27 décembre 2021, par Au Letch

Yellow coq

Yellow’Coq est une start-up agrotech initiée par Christian Darel Ngongang et Desire Tchinda, qui est spécialisée dans la production, la distribution et la transformation à grande échelle de la volaille 100% Bio et made in Cameroon. Depuis environ 02 ans et avec des moyens limités, Yellow’Coq produit et commercialise du poulet dans la ville de Yaoundé et compte à ce jour plus de 5000 poulets vendus.

C’est donc dans le but d’accroître son activité, de moderniser et industrialiser sa production que Yellow’Coq annonce ce 07 décembre 2021 le début de sa levée de fonds de 100 millions de FCFA sur la plateforme Shareholders (https://shareholders.kiroogames.com/yellow-coq) de Kiro’o Games .

 

À travers cette levée de fonds, réalisée en étroite collaboration avec Kiro’o Games (incubateur de Yellow’Coq via le Kiro’o Rebuntu et actionnaire), Yellow’Coq entend atteindre les objectifs suivants :

  • A court terme : Tripler sa capacité de production et de distribution de poulets et produits dérivés à grande échelle aux grossistes, revendeurs, supermarchés, poissonneries, restaurateurs et grandes surfaces, mais aussi fournir et livrer à domicile les foyers et ménages.
  • A moyen terme : Mettre sur pied une unité de production moderne de grande capacité d’une moyenne de 120 000 poulets/an, ainsi qu’une chaîne moderne d’abattage, de découpe, de fumage et d’empaquetage de poulets frais. D’autre part, Yellow’Coq ambitionne également dans ces délais de produire des poussins pour ravitailler les éleveurs locaux.
  • A long terme : Mettre sur pied une chaîne de fastfood low cost 100% dédiée au poulet qui serait l’équivalent d’un KFC Africain.

Une aubaine d’investissement à moyen terme 

Pour atteindre son objectif de levée de fonds à hauteur de 100 millions de FCFA, Yellow’Coq ouvre 20% de son capital soit 10 000 parts sociales pour un ticket d’entrée minimum de 100 000 FCFA pour 10 parts.

Cet objectif atteint, la start-up projette un retour sur investissement de 350% minimum sur 05 ans avec 70% des dividendes attribués aux investisseurs afin de prioriser leur profit au détriment des fondateurs. Concrètement, un investisseur achète des parts à 100 000 FCFA minimum et peut percevoir au bout de 05 ans jusqu’à 350 000 FCFA de dividendes, une réelle aubaine pour ceux qui démarrent en investissement.

La réponse à une demande croissante et inassouvie

Le poulet étant la viande la plus consommée du Cameroun, il est malheureusement difficile pour les éleveurs d’en produire de façon régulière faute d’intrants tels que les poussins et les accouveurs locaux pour les œufs. Environ 70% des éleveurs sont obligés de se tourner vers des importations d’intrants, créant ainsi une forte dépendance de la filière avicole vers les intrants importés. Dans ce contexte où les producteurs locaux ont donc du mal à satisfaire la demande toujours croissante de poulets, soit un déficit d’au moins 80 000 tonnes de poulets par an, Yellow’Coq se positionne comme une solution durable.