Yaoundé-Douala en train ? tsuiip's - Auletch

Yaoundé-Douala en train ? tsuiip’s

Publié le 8 mai 2014
Par dartnaud


train_camrail

Massah qu’on peut déjà faire Yaoundé-Douala en train VIP ?!? Pas les choses qu’on parle souvent là. J’étais sûr que fait quoi fait quoi, le Cameroun allait être un jour comme Mbeng. On n’y est pas encore mais apparemment ça change molo molo*.

Mine de rien, ce sera un soulagement pour certains usagers. Mais certains seulement eiin parce que quand je vois les prix là (9000 pour la première classe et 6000 pour la deuxième classe), ce n’est pas ça qui va faire changer d’avis au gars qui ne tcha jamais lui le VIP dans le bus eiin!

Voyons le way à la manière du letchois que je suis, oui oui je suis un gars du letch. Yaoundé-Douala c’est une route que je faisais déjà à 3 kolo – maxi 4 kolo – en courant les risques d’accidents, en étant serré dans le car, en m’arrêtant même 75 fois en route parce que le chauffeur doit pointer sur les clients clandestins et tout ceci pour environ 4 heures de voyage. C’est sûr qu’en prenant le train je diminue énormément les risques et je privilégie le confort. Mais molaaaaa* pour le “kmer* moyen” que je suis eiin le calcul est simple :

*  9000 – 3000 font 6000 frs.

*  Je divise 6000 par 500, ça fait 12.

Mince molaaaaaa! 12 bières, ça veut dire que si je tcha* un pote, on a 6 bières chacun et il chante mon nom dans tout le kwatt* pendant une semaine jusqu’à parler de moi dans auletch.com.

Plus sérieusement, c’est une bonne chose qu’une ligne de chemin de fer de cet acabit voit le jour au Cameroun. On commençait à perdre espoir. Mais une chose est sure, c’est pour une catégorie de client. En fait, ils veulent piocher dans la part de marché qu’avaient déjà les sociétés qui proposaient ce service de VIP ; avec un avantage considérable que le train là est seul sur les rails ; donc finis les dépassements en troisième position, les accélérations et décélérations bizarres, et les embouteillages à Yassa et Mvan.

Par ailleurs, il faut noter qu’il n’y a pas eu un grand changement dans l’activité des chemins de fer camerounais. On a juste wash quelques wagons, donné des uniformes à des hôtesses et supprimé les multiples escales que faisait déjà cette ligne. Le jour où on va entamer le chantier de construction d’une ligne Yaoundé – Bamenda ou encore Bertoua – Bafoussam, là on sera vraiment dans les ambitions. Surtout que le premier ministre chinois M. Keqiang, en tournée en Afrique cette semaine, a affirmé qu’il «rêve de voir  toutes les capitales africaines interconnectées grâce à des trains à grande vitesse afin de renforcer l’intégration régionale et le développement». Vivement l’émergence deux mille quelque chose là …

Anyway le Cameroun et moi en premier sommes fiers de ce petit pas de la Camrail, nous leur souhaitons beaucoup de courage et si possible, pensez à une troisième classe où on va buy* le billet à 3000 francs même si on est serré. Nous les gars du letch, on a aussi besoin de sécurité dans nos déplacements. Surtout sur cette ligne Yaoundé – Douala qui n’arrête pas de faire des morts.

Cameroun Obosso’oo

 

Traduction :

molo molo = petit à petit

molaaaa = gars

kmer = camerounais

tcha =  prendre

kwatt = quartier

buy = acheter

letch = village
Obosso’oo = En avant

 

Crédit photo : OKABOL (http://www.okabol.com/)

 

Dans la même catégorie