Voici pourquoi l'argent de la femme c'est une place

Voici pourquoi l’argent de la femme c’est une place

Publié le 26 avril 2021, par Charly ngon

Certaines femmes financièrement stables ne partagent presque jamais leurs revenus avec leur partenaire. Elles trouvent pour cela plusieurs raisons pour se justifier. Est-ce que c’est alors bien ?

Argent

 

S’il est admis de manière générale dans nos traditions africaines que c’est à l’homme que revient le rôle de s’occuper d’une femme, de subvenir aux besoins de celle-ci même quand elle en a les possibilités de le faire, on regrette aussi le fait que cette logique a poussé une grande majorité de femmes à se mettre dans la posture de celles qui ne doivent attendre que de l’homme. En oubliant aussi, que la femme peut également tendre la main à son homme sans pour autant que cela ne fasse des vagues. Mais cette idée est loin de faire l’unanimité au sein même de la gente féminine. Si certaines femmes ne trouvent aucune objection à donner de temps en temps de l’argent à leur mari ou leur djo lorsque c’est un peu chaud, d’autres pensent plutôt que l’argent qu’elles gagnent ne doit même pas toucher les mains d’un homme. Que nenni, quikok, même pas un franc … Pour parvenir à tchop l’argent d’une femme hein, certains hommes doivent seulement jeûner au moins plusieurs mois. Wah ! Où l’argent ce sont seulement les remèdes oh, man no know.

Qu’oh, je ne vais jamais donner mon argent à un homme, qu’oh un homme ne peut pas manger mon argent. Derrière ces déclarations très souvent répandues et partagées par une grande majorité de femmes dans l’espace public, il se cache un sentiment de remords. Une trahison, une blessure béante qui est difficile à guérir. La femme se nourrit de ce qu’elle entend avant de se régaler de ce qu’elle voit. Très souvent, c’est ce qu’elles entendent avant de confirmer avec leurs propres yeux qui les pousse à la fermeté. Le manque de confiance qui s’est installée dans les couples a rendu certaines femmes très protectrices avec leur argent. C’est du genre que hein … pour voir la couleur du billet d’argent, il faudrait un vrai concours de patience. Quand la fin du mois tombe, elle se tourne plutôt chez le gars. Le diman aura beau se défendre pour faire comprendre qu’il n’a pas encore l’argent. Est-ce que la fille d’Essos là va alors comprendre ça. Malgré ses lamentations la bonne madame ne va même pas lever le petit du doigt pour lui venir en aide.

Le reproche qu’on fait à ces femmes qui sont incapables de donner leur argent à un homme peut aussi s’expliquer par le mauvais comportement de certains hommes. Lorsqu’une femme se lance totalement dans une relation, et qu’elle y met son cœur. La plupart du temps, elle en ressort blesser par rapport à ce qu’elle a dû accepter par amour. Certains hommes prennent l’argent de leur femme pour aller gérer leurs différentes maîtresses. Parfois, ils le font sans toutefois se cacher. Si ce n’est pas chez la femme qu’ils dilapident l’argent, c’est dans les bars et les autres lieux de joie. Il y a aussi le fait que les expériences de femmes abusées ont participé aussi à inciter certaines femmes à ne pas soutenir un homme financièrement.

Notons aussi que certaines femmes sont de nature « chiches ». Elles auront beau recevoir des cadeaux en tout genre d’un homme, mais jamais elles ne prendront l’initiative d’offrir quelque chose en retour. C’est le genre-là qui est toujours en train de dire de partout qu’oh mon argent, c’est pour moi et personne d’autre. Elles ont même déjà contaminé d’autres femmes avec leur mentalité de radine. Tout n’est pas quand même sombre hein, il y a encore certaines femmes qui n’hésitent pas à se montrer généreuses envers les hommes. Ce n’est pas toujours une affaire de gigolo ou encore de donneur de bon plantain, on vous connaît. Même quand la femme donne l’argent à un homme pour rien, tout le monde cherche à trouver la bête où il ne faut pas. Ce qui n’est pas le cas. Il y a encore des femmes vraiment gentilles.

Auteur : Charly ngon

Molah ne te fie pas à mon name, je ne suis pas un mbenguiste, je suis du bled comme toi. Les hauts et les bas sont notre quotidien, donc ne fia pas c'est entre nous quoi ... comme au letch