Violence conjugale: cinq choses à savoir sur le cas des hommes

Violence conjugale: cinq choses à savoir sur le cas des hommes

Publié le 29 avril 2020
Par Charly ngon


Lorsqu’on parle des violences faites aux hommes par les femmes, le sujet est diversement apprécié par le public. D’autres n’y croient même pas, ils jurent même par tous les dieux que c’est impossible pour un homme de se faire violenter par sa femme. Cependant, les victimes ou encore les personnes qui ont été des témoins oculaires de ces scènes de violence savent de quoi ils parlent. Elles se présentent souvent sous diverses manières. Aujourd’hui, on partage avec vous quelques unes des manifestations de cette violence. 

Source: RFI

1- La violence verbale : elle se manifeste par les injures à répétition que se soit en prive ou encore en public. Parfois, elle commence à partir des sujets sans aucune importance, puis il s’en suit des éclats de voix soutenu avec des mots injurieux : imbécile, incapable, tu es un homme ? Tu vaux quoi ? Tu peux parles où les vrais hommes parlent ? Massa ! Quand tu entends ça, tu as honte à la place de l’homme d’autrui.

2- La violence sexuelle : cela peut sembler étrange aux yeux de certains mais c’est une réalité, certains sont souvent violés par les femmes. Le fait pour une femme de forcer un homme à lui faire l’amour est considéré comme une violence sexuelle. Parfois l’homme n’a pas envie de faire hein, tu ouvres, tu ecartes, tu fermes , tu ouvres niet il n’est pas là. Et quand ça commence à chauffer là-bas, il devient un sextoy.

3- La violence émotionnelle : à ce jeu, certaines femmes sont de véritables expertes. Là où elle frappe le plus c’est au niveau du sexe. Quand elles savent que le gars veut les ways, c’est là alors où elles sortent les griffes : si tu ne me donnes pas l’argent de la tontine, tu n’as rien. Une tontine qu’elle bouffe sans informer son gars. Le gars à la rage, le macabo, la patate, le manioc, l’igname, tout ça au même instant, il va alors fais comment ? Quand le gars veut parler, c’est le regard intimidant que tu veux voir ?

4- Violence économique: voici alors la totale. L’argent, c’est le nerf de tous les problèmes surtout lorsque vous avez une femme qui veut tout savoir sur vos revenus. Certaines femmes font du salaire de leur mari leur chasse gardée. Le gars n’arrive même plus à gérer son propre argent, le genre de pression qu’elle put au père d’autrui fait pitié mollah, le gars se demande si il a épousé une représentante des services des impôts. Oh Nkap oh!

5- La violence physique: lorsqu’il y a des éclats de voix dans une discussion de couple, la plupart de temps elle se termine par une bagarre. Si l’homme n’a pas la force pour riposter, il va subir la rage des coups de sa femme. Pour sauver sa tête, il est obligé de sortir de chez lui comme un rat qui est pourchassé par les chasseurs. Si par malheur il ne parvient pas à s’échapper de la maison, il appelle seulement ses voisins au secours : qu’oh elle veut me tuer oh, venez me sauver oh. Massa! Quand les voisins vont arriver, ils vont trouver le père d’autrui en pleure en train de subir une bastonnade de la bonne-dame. 

Avec le temps, les gens ont vite pris conscience de l’urgence et de la nécessité d’avoir un oeil regardant sur cette forme de violence dont personne n’osait parler en public jusqu’ici, pourtant réelle. C’est la raison pour laquelle pour sensibiliser les populations et surtout les victimes à briser le silence des associations à l’instar du Centre Camerounais de Lutte contre les violences faites aux hommes ( CCLVH) a vu le jour dans la capitale politique. Elle apporte un soutien psychologique aux personnes de sexe masculin ayant subi toutes formes d’agressions. Selon des études, le nombreux de violences faites aux hommes par les femmes est en grande progression dans notre société. Par pudeur, certains préfèrent ne pas en parler par peur du regard des autres.


Auteur : Charly ngon

Molah ne te fie pas à mon name, je ne suis pas un mbenguiste, je suis du bled comme toi. Les hauts et les bas sont notre quotidien, donc ne fia pas c'est entre nous quoi ... comme au letch

Dans la même catégorie