Tenor rend un vibrant hommage aux Têtes Brûlées dans son nouveau clip

Tenor rend un vibrant hommage aux Têtes Brûlées dans son nouveau clip

Tenor sort son premier clip depuis sa signature chez Universal Music Africa. 

Cela fait déjà quatre ans que Tenor balance des sons aux rythmes endiablés. Propulsé sur internet via les réseaux sociaux, cet artiste de 20 ans, dont le style purement camerounais fascine, a donné vie à une série de morceaux entraînants comme « Do Le Dab », « Kaba Ngondo », ou « Bad Things » attirant dans comme les blagues certains artistes convoités au Cameroun. Parmi eux, la pala pala woman Mani Bella, qui l’a conviée en 2017 sur l’inclassable (Mon frère toi même tu vois ça comment ?) « Déranger » ou plus récemment Ghislain Dimai, qui a choisi de faire le remix du titre « On ne vous a pas laissés » avec le jeune artiste signé chez une Major, dont Universal Music Africa.




Fort de ce succès précoce, Tenor dévoile aujourd’hui « Alain Parfait », un morceau sorti l’année passée, 2017,  et qui annonçait déjà les couleurs. Dans le clip, qui met en avant Toto, l’artiste profite d’un calembour – Alain parfait et l’imparfait – pour rendre un hommage mérité aux Têtes brûlées, mythique groupe camerounais de Bikutsi dans les années 80. Un groupe qui reprenait des rythmes ancestraux du bikutsi dans un style beaucoup plus électrique grâce notamment au guitariste Zanzibar, connu pour sa manière de faire sonner sa guitare comme un balafon grâce à la fixation d’une mousse en caoutchouc sur le chevalet de sa guitare.

C’est donc un message fort que Tenor lance aux artistes. Le devoir de mémoire est de rigueur dans notre contexte. Certains ouvrent la voie, impulsent au changement, à l’évolution, ce qui passe par une note, une danse, un style, un courant et une aura. Tel peut-être le résumé de l’oeuvre des Têtes brûlées durant une décennie. Et particulièrement d’Epeme Théodore figure marquante du groupe et héraut d’une scène Bikutsi en effervescence, arraché  lâchement à la vie le 22 octobre 1988.

Mollah, moi je suis Africain hein ! Camerounais et fier de l’être. Team: Vert-Rouge-Jaune ô Bosso. Internet ma muse, je n’oublie pas pour autant le ndolè et les missolè de mes ancêtres. Bref, je suis un gars comme vous : Un gars « connecté ». Hein ! Mollah

Tags:


Article de la même catégorie

Crispy sort un clip sublime pour « Bad Man Ting »


Sir Malik dévoile le clip court de « Pleine Lune »


Blanche Bailly en guerre contre l’infidélité dans son nouveau clip : « Ndolo »


Vidéo : Reniss dévoile le premier extrait de son prochain album


Bryan Frico dévoile le clip très dansant de « Bougez »


WEB TV : REGARDEZ LE LIVE


Actualités

Son père n’est pas encore mort, Moustik Karismatik lui réclame déjà sa part d’héritage

Crispy sort un clip sublime pour « Bad Man Ting »

Sir Malik dévoile le clip court de « Pleine Lune »

Blanche Bailly en guerre contre l’infidélité dans son nouveau clip : « Ndolo »

Vidéo : Reniss dévoile le premier extrait de son prochain album

Auletch est un ensemble de plateforme interactif entièrement dédié aux cultures du Cameroun. Nous mettons en avant et présentons les différentes facettes qui font la diversité culturelle du Cameroun. Sur un ton décalé, nous parlons d'art, mode, littérature, histoires, traditions, musique, société, beauté, bien-être et entrepreneuriat.

© Auletch 2018 - Mentions légales - Contact

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?