Serge Armel Njidjou remporte le prix de l’AFD Digital Challenge 2019

Serge Armel Njidjou remporte le prix de l’AFD Digital Challenge 2019

Publié le 15 mai 2019
Par Charly ngon


L’ingénieur camerounais Serge Armel Njidjou honoré du prix de l’AFD Digital Challenge grâce à sa couveuse néo-natale made in Cameroon.


 

Impossible n’est vraiment pas camerounais, une maxime devenue populaire au pays des lions indomptables habitués des situations improbables mais surtout pour saluer et encourager une prouesse réalisée par un camerounais. Et ce n’est pas à dessein si les gens ont pris l’habitude de s’exprimer de la sorte, c’est justement parce que face à des exploits dont on a du mal à expliquer, certaines personnes réalisent que les difficultés n’ont jamais empêché un rêve  de se réaliser. Serge Armel Njidjou, le lauréat du prix de l’AFD Digital Challenge 2019 avec sa couveuse néo-natale en sait quelque chose.

C’était lors d’une soirée organisée le 9 mai à Paris que cette innovation camerounaise  en concurrence avec près de quatre cent autres projets, a été saluée à l’unanimité par le jury de la troisième édition du l’AFD Digital Challenge. Un concours de renommée mondiale organisée par l’agence Française de Développement, qui œuvre pour la valorisation et la promotion des initiatives dans le domaine technologique qui contribuent au bien-être des populations vulnérables. Une nouvelle récompense pour Serge Armel Njidjou qui avait déjà reçu en 2018 le prix de l’innovation du chef de l’État lors des journées de la recherche scientifiques et de l’innovation du Cameroun. Avec sa jeune entreprise dénommée l’Agence universitaire pour l’innovation composée de jeunes ingénieurs, qui est  basée dans la ville de Dschang, il  s’est lancé dans la fabrication des couveuses néo-natales, pour permettre aux établissements de santé qui n’en ont pas, de pouvoir enfin recevoir les enfants prématurés. Cette couveuse est construite pour s’adapter aux variations énergétiques que connait le Cameroun. En plus de cela, le médecin a la possibilité de la contrôler à distance via son smartphone. Plusieurs autres prototypes ont déjà vu le jour, et ils seront montés dans une unité de production en masse en cours de création dans la ville de Bafoussam pour pouvoir répondre à la demande.




 

 

Dans la même catégorie