Parlons déco : Comment trouver la bonne combinaison de couleurs?

Parlons déco : Comment trouver la bonne combinaison de couleurs?

Publié le 12 mars 2019
Par Au Letch


Trouver la bonne association de couleurs pour sa déco n’est pas toujours facile. Entre choix personnels ou avis des amis, il arrive que cela devienne difficile de se faire une idée du type de couleurs dont on a besoin pour sa décoration. Pour donc éviter d’utiliser les couleurs qui ne reflètent pas exactement vos attentes voici quelques conseils à suivre.


1- Aidez vous du cercle chromatique
Le cercle chromatique est une représentation ordonnée des couleurs et de leurs différentes nuances. Il est composé des couleurs primaires (bleu, rouge, jaune), des couleurs secondaires obtenues suite à un mélange entre 2 couleurs primaires (vert, orange, violet) et de couleurs tertiaires résultant du mélange entre une couleur primaire et une couleur secondaire.

Source: jumieblog

2-La règle : limitez vous à 3 couleurs maxi
Il s’agit d’une règle générale pour jouer la sécurité surtout lorsqu’on débute et qu’on ne maitrise pas encore parfaitement les associations de couleurs. Par contre lorsqu’on devient totalement à l’aise avec la manipulation des couleurs et de leurs différentes teintes, les possibilités d’association sont infinies et cette règle peut être transgressée. De manière générale, parmi les 3 couleurs choisies il faudra choisir une couleur dominante et les 2 autres couleurs serviront à enrichir la composition : l’une d’elle servira de couleur de liaison ou de transition et l’autre de couleur tonique encore appelée couleur d’accent.

3-Choisissez la composition qui vous plait :  Vous souhaitez jouer sur 1, 2, 3 couleurs voir plus ? Oui mais comment composer ? De manière générale, on a une couleur en tête (sa couleur préférée par exemple) et pour les autres on ne sait pas trop. Alors quelles sont les couleurs qui fonctionnent ensemble? Voici quelques techniques de composition en partant du cercle chromatique pour éviter les fausses notes.

La composition achromatique : L’idée ici est en fait de jouer sur les couleurs neutres (blanc, gris, noir) et leurs différentes teintes. C’est une composition dite « sans couleurs ». Il faut ici jouer sur les textures et les motifs. Pour apporter de l’intérêt à ce type de composition, une touche de couleur vive viendra créer du contraste exemple : un tableau avec de la couleur rouge qui domine).

La composition monochrone

Source: chromaticscore.com

L’idée est de choisir une seule couleur mais ensuite de jouer sur différentes teintes de cette couleur pour éviter la monotonie. Dans cet exemple, il s »agit de jouer sur un dégradé de bleu avec des nuances claires et foncées.

La composition analogue

Source: chromaticstore.com

Il s’agit de jouer sur des couleurs voisines sur le cercle chromatique. L’exemple ici porte sur une association violet-bleu et bleu-vert. Il est conseillé ici d’opter pour une teinte claire pour une couleur, une teinte intermédiaire pour la 2e couleur et une teinte foncée pour la 3ème couleur.

La composition complémentaire

Source: chromaticscore.com

Il s’agit de choisir deux couleurs diamétralement opposées dans le cercle chromatique. C’est une composition très tonique et au contraste très marqué.

La composition complémentaire rompue

Source: chromaticscore.com

On part ici d’une couleur mais au lieu de l’associer à la couleur opposée comme dans la composition précédente on va choisir les 2 couleurs voisines à la couleur opposée. Cette composition mise donc sur 3 couleurs. L’idée est qu’en reliant les différentes couleurs on obtienne un triangle
isocèle : la couleur au sommet du triangle est très souvent utilisée comme la couleur tonique. Pour les couleurs à la base du triangle, l’une servira de couleur dominante et l’autre de couleur de liaison/transition. Le but est d’obtenir un contraste plus subtil que dans la composition complémentaire.

La composition triadique

Source: chromaticscore.com

Le principe est le même que la composition complémentaire rompue car elle est aussi composée de trois couleurs. Toutefois l’idée ici est qu’en reliant les 3 couleurs choisies, on obtienne un triangle équilatéral (3 côtés égaux) et non isocèle (2 côtés égaux) comme dans le cas précédent.
Source :

NB: Avec ces quelques conseils vous devriez pouvoir faire des associations des couleurs harmonieuses et sans fausse note.

 

Article signé par PEG ASH




 

 

 

 

Dans la même catégorie