Nankam, le chasseur qui est devenu le fondateur de la chefferie Batoufam

Nankam, le chasseur qui est devenu le fondateur de la chefferie Batoufam

Publié le 24 mai 2020
Par Charly ngon


Pour être tombé amoureux de la fille du chef Bangwa, Nankam a dû s’enfuir vers Badrefam où il va s’installer et poser plus tard les fondations de la chefferie Batoufam. 

Généalogie de la chefferie Batoufam, source Batoufam.com

L’histoire de la chefferie Batoufam est aussi semblable que celle de la plupart des chefferies de l’ouest du Cameroun. Certains de ces fondateurs étaient des princes dans une autre chefferie ou encore des personnes au service d’autres chefs. Les raisons de leur depart vers une nouvelle terre d’accueil sont multiples ( menace de mort, guerre de succession, guerres tribales). L’histoire du chef Nankam n’échappe donc pas à l’un de ces scénarios. Mais avant d’aborder cette partie de son parcours qui est aussi passionnant, intéressons d’abord à ses origines. Sur ce pan plusieurs approches sont avancées. On va se focaliser juste sur deux d’entre elles.

La première affirme que le chef Nankam faisait partie d’un groupe Tikar appelé les Bleble qui ont immigré depuis le plateau de l’adamaoua jusqu’à Bali dans la région du Nord-ouest. Il se pourrait que pendant le voyage, Nankam aurait fui son groupe pour aller s’installer dans le village Bangwa ( Bangoua).  La deuxième thèse quant à elle affirme que, Nankam serait un un chasseur Bangwa ( Bangoua) qui a immigré à Badrefam parce que c’était une zone giboyeuse importante. Cependant, nous allons plutôt nous intéresser à la première analyse qui est plus poussée que la deuxième, car elle donne plus de détails sur la vie du chef Nankam. 

La fuite de Nankam vers Badrefam

Maintenant concentrons sur la vie du chef Nankam pendant son séjour à la chefferie de Bangwa. C’était un grand travailleur dont les échos sont arrivés jusqu’aux oreilles du chef. Pour récompenser son labeur, il va être élevé au rang honorifique de « Fodoum », ce qui signifie chancelier dans la chefferie de Bangwa. Mais un incident va lui faire perdre toute la confiance que le chef mettait en lui. La raison de cette disgrâce émane du fait que, Nankam n’a pas pu résister à la beauté de l’une des filles du chef Bangwa. Il est tombé éperdument amoureux de celle-ci. Et le chef en apprenant la nouvelle s’est senti trahi, humilié par celui sur qui il avait accordé son estime. Pour laver cet honneur, il ordonne la mise à mort de ce dernier. Informé des intentions du chef Bangwa à son égard, Nankam s’enfuit manu militari vers Badrefam avec sa dulcinée. 

Étant sous la protection du chef Badrefam, Nankam ne craint plus pour sa vie. Comme il a toujours été un grand travailleur, et ce sur quoi un bon chasseur, il se va se montrer très reconnaissant envers le chef de Badrefam. Il décide de mettre à la disposition de celui-ci une bonne partie de son stock de gibiers de chasse. Voyant l’influence qu’il commençait à avoir au sein de la chefferie, certains notables vont tisser une histoire comme quoi, il est un espion au service du chef. Malgré ce d’autre incident malheureux, le chef Badrefam va l’installer hors de sa chefferie avec quelques personnes à son service appelés « Peh Tou-Fam» qui veut dire les gens de toufam. On va lui accorder un espace de terrain dans la foret Lekwa pour y vivre avec sa famille. Il va continuer tout de même de faire les échanges avec le chef Badrefam, une partie de son butin de chasse sera remis au chef comme cela a toujours été. L’autre partie du gibier, il va l’utiliser comme monnaie d’échange pour avoir les cauris et les esclaves. C’est donc à partir du 18 siècle que le chef Nankam fonde la chefferie Batoufam. Avant de mourir, il va laisser près d’une soixantaine de personnes sur ses terres. Ce n’est que sous l’autorité de son petit-fils chef Lekouelieu de la troisième dynastie de Nankam que Batoufam va s’agrandir considérablement. 

L’apogée de la chefferie Batoufam

Avec ses enfants, le chef Lekouelieu va bâtir une chefferie puissante. Il va acheter les esclaves, puis les rendre leur liberté. Comme son ancêtre, Lekouelieu est un grand chasseur, et il y a le gibier en abondance, ce qui va attirer les populations. Il tisse les liens d’amitié avec plusieurs villages, mais ce qui ne l’empêche d’annexer la chefferie de Nzick-Sa pour en faire la chefferie de Batoufam. Le village Batoufam va s’éteindre encore plus sous l’impulsion de certains comme Tchatchouang, Pokam, Metang et Fotso. Actuellement à la tête de la chefferie Batoufam celui qui préside aux destinées du peuple appartient à quatorzième dynastie de Nankam, c’est le chef Nayang Toukam Innocent. 

NB: Nous avons écrit cet article en fonction des données en notre possession, vous pouvez l’améliorer en commentaire si jamais vous remarquez un élément de trop dans ce que nous avons dit ou l’absence d’autres détails pertinents.

Auteur : Charly ngon

Molah ne te fie pas à mon name, je ne suis pas un mbenguiste, je suis du bled comme toi. Les hauts et les bas sont notre quotidien, donc ne fia pas c'est entre nous quoi ... comme au letch

Dans la même catégorie