Le mythe des pierres empêcheuses de pluie chez les Mofu

Le mythe des pierres empêcheuses de pluie chez les Mofu

Publié le 8 mai 2017, par Charly ngon

Dans notre précédent article, nous avons parlé du mythe des pierres dites de pluie chez les Mofu, avec leur pouvoir de faire tomber les pluies. Quand on a entendu ça Au Letch, les gens ont crié ekekeleyyy !! Today, nous vous amenons encore chez les Mofu à la découverte d’autres pierres,mais celles-ci dit-on, ont le pouvoir d’arrêter les pluies d’où leur nom « les pierres empêcheuses de pluie ». C’est encore quoi ça non ? Lisez seulement.

MOFU-

Chez les Mofu, le changement de saisons serait lié à l’usage des pierres dites magiques, onong ! Tout comme les pierres dites de pluie, les empêcheuses de pluie sont utilisées pour interrompre les pluies qui ne veulent pas s’arrêter, surtout lorsque celle-ci menacent les récoltes, zambenayop !

Le Kwalay est une pierre arrondie possédant plusieurs couleurs renvoyant à un arc-en-ciel. On la découvre généralement pendant les périodes de grande sécheresse. Le Kwalay est considéré comme un esprit vivant au fond d’un trou qui se déplace en volant. Lorsqu’il sort, il dévore les nuages dit-on, pour empêcher les pluies de tomber. Ce qui pose un grand souci de vigilance au chef, qui en est le gardien. Pour que cela n’arrive pas, il est mis dans plusieurs jarres, parfois jusqu’à 6, où il peut être enveloppé au départ dans une peau de chèvre. Ces jarres s’emboîtent les unes dans les autres et sont placées dans une fosse très profonde recouverte de terre bien tassée. Parfois même, on utilise les barres de fer

En principe, le kwalay ne sort jamais de cette fosse.  Une fois enterré, il n’est plus touché. Presque à la surface de la fosse, on dispose une couche d’ocre rouge recouverte de terre ordinaire. Chaque année, on scrute la surface de la fosse. Si l’on y aperçoit des trous, on les interprète comme une demande du kwalay. Ce qui signifie que le kwalay est fâché et qu’il cherche à sortir. Pour l’en empêcher, on lui sacrifie une chèvre rouge. Chez les Mofu, un chef doit avoir le pouvoir sur les éléments de la nature. C’est la raison pour laquelle, il est obligé de posséder les deux pierres dites magiques pour asseoir son autorité.

Alors chers letchois vous avez yamo l’aventure sur le mythe des pierres magiques chez les Mofu ? Laissez -nous vos commentaires.

Source : Jeanne-Françoise Vincent, « Le chef et la pluie chez les Mofu, montagnards du Nord-Cameroun », Systèmes de pensée en Afrique noire, 1 | 1975, 137-164.

Auteur : Charly ngon

Molah ne te fie pas à mon name, je ne suis pas un mbenguiste, je suis du bled comme toi. Les hauts et les bas sont notre quotidien, donc ne fia pas c'est entre nous quoi ... comme au letch


Rejoins la communauté !


Le premier espace communautaire, pour Apprendre, Enrichir, et Partager sa Culture ... Et gagner des promos sur les produits et services de la Marketplace.

Bientôt en ligne !