M’ASSIKO, le festival de danses et musiques traditionnelles du peuple Bassa

M’ASSIKO, le festival de danses et musiques traditionnelles du peuple Bassa

Publié le 16 septembre 2019
Par Charly ngon


A travers le festival M’ASSIKO, les organisateurs veulent raviver la flamme de l’Assiko , et des autres danses et musiques traditionnelles méconnues qui vont partir du riche patrimoine du peuple Bassa.

Si l’Assiko est aujourd’hui  l’une des danses très appréciées dans la communauté Bassa, c’est en grande partie à l’aura que lui a apporté Jean Aladin Bikoko, celui-là même qui est considéré comme le pionnier de l’Assiko. Pendant des années, l’artiste a marqué l’univers musical camerounais avec cette danse très électrique, associée de belles notes de musique qui ont enchanté des millions de personnes. Mais à coté de l’Assiko, le peuple Bassa compte aussi une diversité d’autres danses traditionnelles moins connues par le public, qui si n’est rien fait, elles risqueraient de disparaître. Et c’est dans ce contexte qu’ait venue l’idée d’un festival qui met en avant toute cette diversité culturelle du peuple Bassa.

Le M’ASSIKO en langue Bassa « les danses Assiko », est un nouveau festival du genre qui veut amener la jeunesse camerounaises et Bassa particulière à se réapproprier son patrimoine culturel à l’instar des danses traditionnelles. Et pour cette première édition, une kyrielle d’activités sont prévues afin de permettre aux festivaliers de savourer tous les moments qu’ils vont passer. Avec entre autres, les ateliers qui porteront sur l’initiation aux danses et musiques traditionnelles, des ateliers de teinture et des conférences.

A côté de cela, il y aura une compétition de lutte traditionnelle (Massing), un grand show de musique qui sera assuré avec des artistes nationaux et internationaux. Sans oublier le concours miss M’Assiko qui donnera de la place à l’expression de la beauté féminine de la jeune femme Bassa. Le festival sera aussi honoré avec la présence de nombreuses personnalités traditionnelles et administratives qui sont attendues à ce grand rendez-vous.

Le village Hokoa-djom où va avoir lieu le festival est situé dans la région du Centre, à 50 km de Yaoundé et à 230 Km de Douala. Il dépend de l’arrondissement de Makak. C’est une localité remplie d’histoires et de mémoires que le public aura le plaisir de découvrir. Par le passé, il a servi à la célébration de nombreux rites ancestraux, qui se déroulaient la plupart du temps en toute discrétion ou en présence des populations. Mais ce qui a rendu célèbre ce village, ce sont les séances de danse Assiko qui étaient organisées une à deux fois l’an. Et les populations venaient de partout pour y assister, ceci permettait de consolider les liens de fraternité entre les participants. Un passé que les organisateurs du festival M’ASSIKO veulent à nouveau faire revivre à travers leur événement.

NB: Le Festival M’ASSIKO qui aura lieu du 27 au 29 décembre 2019 au village Hokoa-djom.

Dans la même catégorie