Littérature : Tilmiido, le nouveau roman de Fadimatou Bello

Littérature : « Tilmiido », le nouveau roman de Fadimatou Bello

Publié le 4 juin 2018
Par Charly ngon

Tilmiido  –  un destin controversé est non seulement le premier roman de Fadimatou Bello et une histoire haletante sur la complexité du destin d’une jeune fille peule.

Dans la tradition peule, le rôle de la femme s’est toujours résumé aux occupations des tâches ménagères. Marier sa fille à la fleur de l’âge, est un grand honneur pour une famille. Et ce peu importe le consentement de celle-ci. Mais pour la jeune fille scolarisée, c’est surtout la fin d’un rêve qu’elle chérissait au fond de sa pensée qui se brise ; celui d’aller plus loin dans son éducation. Elles sont ainsi contraintes de vivre dans une relation qui n’est fondé sur aucun sentiment. Certaines filles comme l’héroïne de ce roman, se retrouvent face à des difficultés auxquelles elles ne se sont pas préparées : Des conflits entre coépouses qui engendrent le plus souvent le courroux de l’ époux. A défaut de battre sur elles la plupart du temps, il préfère s’en séparer. Et pour une famille, avoir une jeune fille répudiée par son mari est  une malédiction.

C’est donc  l’intrigue que nous propose Fadimatou Bello dans son premier roman Tilmiido.  C’est peut-être une fiction, mais il a aussi ce petit côté autobiographique que l’auteure veut partager. Des tranches de vie qui mettent un doigt sur les questions liées à l’éducation ou encore aux mariages précoces dans certaines communautés africaines et peule en particulier. Et ce n’est pas anodin. Originaire de la région du Nord Cameroun, où certaines de ces pratiques sont encore d’actualité, Fadimatou Bello veut sensibiliser les familles africaines, mais surtout camerounaises sur le bien fondé de l’éducation de la jeune fille. La société peule est très ancrée sur le respect des traditions ancestrales. Fatimatou Bello use donc de dextérité et de subtilité pour faire entendre sa voix au près des uns et des autres sur le bien fondé de cette éducation. Mais aussi de relever l’importance de la tradition qui doit  jouer son rôle dans cette éducation des masses sans toutefois être un asservissement.

Pour son premier roman, Fadimatou Bello a choisi de faire une emphase sur le choc des cultures. Si la culture dite Nassara laisse plus de liberté à la femme, celle des peule en donne moins voire pas du tout. C’est donc cette façon d’agir ou de penser de chaque culture qui crée des incompréhensions. Pourtant pour l’auteure, ces différences peuvent être  harmonisées pour permettre à chaque culture de trouver son épanouissement. C’est le challenge de cette enseignante de formation qui porte la voix des sans voix pour faire de l’éducation de la jeune fille une réalité. Si Tilmiido séduit par un style d’écriture limpide et attrayant, on peut aussi saluer l’originalité de l’auteure qui a su associer quelques expressions de la langue peule. Ce qui offre aux lecteurs un petit apprentissage du Fulfulde.




Dans la même catégorie

11 Partages
Partagez9
Tweetez2
WhatsApp
Pocket