L'homme ne vit pas de pain seulement, mais... - Auletch

L’homme ne vit pas de pain seulement, mais…

Publié le 14 mars 2015
Par Sarah

lac-municipal-de-Yaoundé
Le lac municipal
Ô Lac Central!
Jadis, fierté de cette ville!
Que sont devenus tes atours et tes amis d’hier!
Que sont devenus ceux qui parcouraient tes abords
Les samedis, les dimanches et les jours de fête?
Hier, fleuron de la capitale du Cameroun
Aujourd’hui, tu n’es plus que l’ombre de toi-même.
Ici, tout s’est figé.
Tu es désormais l’œil éteint de la ville.
Tes atours d’hier se sont fanés.
L’herbe folle a envahi tes abords.
Tu es redouté des plus téméraires passants noctambules.
Et dans l’indifférence la plus totale, tu coules.
Tu es la réverbération de cette ville.
Eau glauque, tu t’en vas
Tu emportes avec toi les souvenirs de ces lieux mythiques.
Ô Lac endormi, j’aurai aimé te chanter comme Lamartine,
Malheureusement, je ne suis pas Lamartine
Et toi non tu n’es pas ce lac que jadis, chantait ce poète.
Seul et nostalgique, je rêve de tes heures de ta gloire d’hier,
Songeur j’entrevois aussi ton avenir!
Après le labeur d’une dure journée,
D’une semaine de travail bien remplie
Des amoureux et des amis envahiront tes abords.

 


@ Christophe Degaule 2015, extrait de OEP p 10.

Credit Photo : Jean-Louis Ntang

Dans la même catégorie

0 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp
Pocket