Les pseudonymes les plus populaires au Cameroun

Les pseudonymes les plus populaires au Cameroun

Publié le 29 avril 2019
Par Charly ngon


Dans chaque quartier, il y a toujours un voisin ou une voisine qui est très connu par rapport aux autres. Cette popularité, il la doit au « petit nom » par lequel on l’appelle en général. Voici un top dix de certains pseudonymes qu’on entend souvent dans les quartiers.

1-Mami Kongossa

Ce pseudonyme on le trouve dans tous les quartiers au Cameroun. Il est attribué aux femmes qui passent la majeure partie de leur temps à s’occuper de la vie privée des autres. Elles sont toujours au parfum de tout, « oh ma co’o tu as appris que le voisin est le père de l’enfant de la fille du call box là ? Ah bon ! Je te dis que heinnn, les hommes vont nous tuer ici dehors. »

2-Mami Mboma

C’est la sorcière du quartier, on l’accuse toujours de tout. Un gars lost son examen alors qu’il sait bien qu’il n’avait pas le niveau, il accuse mamy mboma, une go n’arrive pas à accoucher à cause de ses multiples avortements, c’est la faute de mamy mboma, l’enfant est malade, oh c’est mamy mboma. Mais il y a souvent des situations où le doute s’installe heiin.

3- ChichMan

Tout le monde le no au quartier, sa chose, il ne partage rien avec personne. Mais il est toujours le premier à demander aux autres. Quand le gars veut boire sa bière, c’est une place. Il a toujours les arguments pour se défendre, quand on lui demande d’offrir à boire aux autres : « Oh voisin, c’est fort, je n’ai rien dans les poches, c’est un frère qui m’a aussi donné. » Hum chaque fois le même récital.

4-Mami makala

Si tu vis dans un quartier et que tu décides de te lancer dans l’activité de la vente des beignets, sache que dès cet instant ton nom d’origine n’existe plus, tu deviens mamy makala. Même les voisins qui te connaissent depuis des années ne vont plus d’appeler par ton nom.

5-La voisine qui demande tout (la demandeuse ou encore vèrèwoman)

La vie n’est pas facile hein, il y a des femmes qui sont obligées de demander de temps en temps un peu chez les voisines. Le sel , les allumettes, le pilon, le mortier, le grillage, bref tout. Quand elle sait que elle a déjà trop demandé ici, elle va de l’autre coté. On la connait déjà au quartier comme la voisine qui demande tout.

6-Chef mineur

C’est le gars qui ne sort qu’avec les petites filles du quartier, le genre qui traverse la puberté. Les filles qui n’ont pas encore une expérience de la vie sexuelle. Un vrai prédateur, il calcule seulement les petites filles naïves, il ne sort jamais avec les filles de sa génération.

7-La fille de…

La fille de … c’est le nom de qui encore ? Il suffit seulement que le parent d’une fille soit directeur, ministre, policier…, pour que le nom avec lequel on l’identifiera plus facilement soit en rapport avec l’activité de son père. Du coup au quartier on ne l’a call plus par son name, elle devient la fille de … un peu comme ça : « voilà la fille du pasteur qui passe, je causais avec la fille du policier … » Massa elle n’a pas de nom la fille là ?

8-La fille grasse

Dans un quartier lorsqu’une fille est grasse, elle ne passe pas inaperçu, all les gars du kwat la no à cause de physique. C’est le genre que heiin ; lorsque tu arrives dans un quartier et que tu demandes à voir une go qu’on call Sandrine, entre temps tu ne no pas qu’il y a deux go qui ont le même name, les gars vont te ask : « Sandrine la fille grasse ou Sandrine la fille mince. »

9-Papa dockmangolo

C’est le mec qui débarque toujours chez les gens à l’heure du repas. Il a un flair qui dépasse tout le monde. Dieu seul sait comment il fait pour connaitre l’heure à laquelle le repas est servi dans une maison. Pendant qu’on est en train de sortir la marmite du feu, le gars apparait comme un esprit man! Quand tu penses que le gars va partir, c’est là alors qu’il commence à te raconter une série d’histoires interminables.

10-La femme du peuple

La femme du peuple, le plus souvent ce nom fait allusion à une fille dont la moralité est remise est question. C’est la fille qu’on soupçonne d’avoir des relations sexuelles avec n’importe qui au quartier. La go de tous les dossiers du kwat, la seule capable d’éteindre le feu sur un gars qui est en train de se bruler. C’est le genre de go que, si elle te barre le trou barbu, mollah va te laver au village.

NB: Vous pouvez compléter la liste en commentaires.

Dans la même catégorie