"Les bateaux sombrent-ils en silence ?" s’interroge Timba Bema

« Les bateaux sombrent-ils en silence ? » s’interroge Timba Bema

Publié le 18 juin 2019
Par Charly ngon


C’est à travers la poésie  que Timba Bema a décidé de  pousser un cri d’indignation et de sensibilisation dans son nouveau recueil de poèmes tout en s’interrogeant si « Les bateaux sombrent-ils en silence ? ».

Timba Bema, un poète d’origine camerounaise vient de commettre un nouveau recueil de poèmes intitulé « Les bateaux sombrent-ils en silence ? ». Sous une plume teintée de morosité, de mélancolie, mais surtout de questionnement, l’auteur de « Les seins de l’amante » (Grand Prix Littéraire d’Afrique Noire 2018 décerné par l’ADELF), son premier ouvrage, exprime son ras le bol à travers une série de vers poignants. Ces derniers décrivent l’indifférence avec laquelle la question migratoire est traitée, et le sort qui est réservé aux personnes qui tentent malgré tout de rejoindre l’Europe par  la mer.

« Les bateaux sombrent-ils en silence ? » se demande l’auteur. Une question loin d’être anodine,  lorsqu’on voit les images troublantes des migrants abandonnés en pleine mer. Des images horribles des corps sans vie de ceux-ci ou encore en difficulté. Il y a eu celle d’un enfant, puis de Joséphine, cette camerounaise d’une quarantaine d’années qui a été repêchée miraculeusement après avoir passé quarante-huit heures en mer. Timba Bema lui a même consacré tout un poème dans son ouvrage. L’image avait fait le tour monde, suscitant au passage de vives réactions ; puis passé le temps de l’émoi, la mer a continué de briser le rêve des candidats à l’Eldorado européens sous le regard impuissant des politiques. Alors que faire ? Avec ce nouvel ouvrage, Timba Bema veut réveiller la fibre de sensibilité qui tend à disparaître face à l’horreur que vivent les migrants, surtout ceux qui au péril de leur vie, prennent les bateaux de fortune pour arriver en Europe. L’auteur veut aussi emmener les décideurs à se poser les bonnes questions sur l’immigration.

Timba Bema est né et a grandi au Cameroun. A Douala où il habitait, il côtoie très tôt de grands noms de la musique camerounaise de l’époque à l’instar d’Eko Roosevelt, Yves Lobé, grand batteur du très célèbre groupe Les black styl’s et bien d’autres artistes. Mais c’est finalement dans l’ univers littéraire qu’il va se démarquer. Son initiation à l’art poétique a été encadrée par les mains de maitre de Valère Epée,  qui va lui apprendre toute la subtilité de cette voix royale qui est la poèsie . Il écrira de nombreux poèmes par la suite. Il quitte le Cameroun en 2011 pour aller poursuivre ses études à Nantes, puis a Paris. Timba Bema vit aujourd’hui en Suisse où il publie des nouvelles et participe activement dans plusieurs travaux  littéraires.




 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans la même catégorie