Les 10 tchops incontournables au Cameroun - Auletch

Les 10 tchops incontournables au Cameroun

Publié le 7 septembre 2015
Par dartnaud







3 – Le koki. Quand je pense à la tchop ci, je me rappelle seulement une femme qui criait en plein midi « KOKI CHAUD ! KOKI CHAUD ! « . C’est un plat de la mort seulement ! Ca ne manque jamais dans les menus de restaurant au Cameroun. Et sa particularité, c’est qu’il faut le manger chaud, quand ça vient de sortir de la marmite. C’est tellement fondant dans la bouche que tu peux enchaîner deux boules comme les blagues. Il y a souvent une partie blanchâtre là qui n’a pas été mélangé à l’huile, quand tu arrives alors là-bas heiin … Oh là là, Seigneur !!

koki

4 – La sauce jaune. L’autre ci alors … On dit souvent au letch : connaisseur connait ! Massa le taro et sa sauce jaune aux 11 condiments !! On appelle ça la nourriture des notables. Auparavant, si tu n’avais pas un titre à la chefferie Bamiléké*, tu ne pouvais pas manger ça. C’est un plat mythique. Quand on a alors mis les tripes ou le poisson fumé à l’intérieur, c’est dangereusement appétissant. Ne jamais consommer ce plat avec les couverts ; exclusivement avec la main, sinon c’est un sacrilège. Petite technique pour ne pas en mettre partout, faites un cratère avec le taro et versez la sauce jaune au milieu.
taro

Lire la suite en cliquant sur le bouton ci-dessous !





Auteur : dartnaud

L'Afrique mon essence, le Cameroun ma muse ... J'aime la tchop (le kouakoukou et le riz), les mots(la poésie), la musique (Bikutsi, Hip-Hop). Blagueur et toujours en mode sourire. Si tu veux me "vexe", touche mes dos !

Dans la même catégorie