L’école primaire le « Petit Joss » revit dans une bande dessinée

L’école primaire le « Petit Joss » revit dans une bande dessinée

Publié le 9 mai 2018
Par Charly ngon

De passage dans la capitale économique, Jeki Joëlle Esso va dédicacer plusieurs de ses bandes dessinées dont l’une est  intitulée « Petit Joss ». Un recueil d’histoires qui raconte les tranches de vie d’un groupuscule d’enfants qui ont fréquenté cette école primaire au lendemain de l’indépendance.

Le quartier administratif de Bonanjo qui est situé dans la ville de Douala est un grand musée à ciel ouvert. L’architecture pittoresque qui est très présente est le témoin d’un passé mitigé. Tous ceux qui y vont constamment peuvent s’en rendre compte. Les rues, les statuettes ou encore des bâtiments ont chacune une histoire à raconter au public. C’est le cas de l’école primaire le « Petit Joss »  qui a inspirée l’illustratrice Jeki Joëlle, qui en a fait une bande dessinée. Cet ouvrage retrace quelques séquences de la vie des élèves de cette institution scolaire située au plateau Joss après l’indépendance du Cameroun. La BD sera en dédicace avec plusieurs autres bandes dessinées.

La bande dessinée « Petit Joss » est un recueil de six petites histoires qui se déroulent non seulement au sein dudit établissement, mais aussi dehors durant l’année 1970 dans la ville de douala. Parmi ces histoires drôles et instructives, Jeki Joelle Esso met en scène deux filles pourtant intelligentes, mais qui subitement font l’école buissonnière ; puis des élèves qui ont décidé de se servir dans le potager de la directrice sans son consentement et enfin l’apparition d’une éclipse solaire qui crée une psychose au sein de l’établissement.

 

 

Jeki Joelle Esso est née le 17 janvier 1968 au Cameroun. On lui reconnait plusieurs casquettes dont celle de peintre, comédienne, danseuse, illustratrice, chanteuse et auteur-compositeur. Elle a accompagné de grands noms de la  musique lors de leurs spectacles comme Céline Dion, Yannick Noah, Monique Seka, Touré Kunda et bien d’autres artistes. On lui doit même la musique originale du film « Les saignantes » de Jean Pierre Bekolo et une bande dessinée sur le parcours du footballeur Samuel Eto’o Fils.

NB : La rencontre aura lieu le 9 mai 2018 dans les locaux de la librairie Lipacam à Akwa.




ARTICLES SIMILAIRES