Le compte Instagram « Quartier Mozart » porte un regard neuf sur la société camerounaise du 20ème siècle

Le compte Instagram « Quartier Mozart » porte un regard neuf sur la société camerounaise du 20ème siècle

Publié le 29 janvier 2019
Par Ngo Mbia

Ce compte Instagram met en lumière avec émotion des photographies sur le Cameroun d’hier.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Mbouda, Cameroon, 1990, by Jacques Toussele. #AfricanPhotography #Cameroon #Africa #AfricanContemporaryArt #Cameroun

Une publication partagée par Quartier Mozart (@quartiermozart) le

«  Le but était  de créer une sorte de fond photographique camerounais sur instagram  »  explique Toutcheu, passionné d’art et initiateur  du compte « Quartier Mozart » qui fait la  part  belle aux photos vintage sur le Cameroun. Ce  projet né le 16 janvier 2019 donne la possibilité aux amateurs de photographies et cinéma de faire un grand bond dans le passé pour découvrir à quoi ressemblait le peuple camerounais à l’époque.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Le collège Alfred Saker dans les années 70. 📸 : Unknown. #AfricanPhotography #AfricanContemporaryArt #Art #Photography #Africa #Afrique #Cameroun #Cameroon

Une publication partagée par Quartier Mozart (@quartiermozart) le

Le nom de ce compte (Quartier Mozart) s’inspire du titre du film à succès  réalisé par Jean Pierre Bekolo en 1992. Les photos issues de ce compte proviennent pour du travail des professionnels de l’époque à l’exemple de Jacques Toussele , Samuel Finlak et Joseph Chila . On découvre des scènes de vie dans différentes régions du Cameroun. Si la majorité des photos montrent de parfaits inconnus venus au studio –photo pour prendre la pose, d’autres clichés par contre  montrent des figures et des lieux historiques à l’exemple de l’emblématique Roi des Bamoun, Ibrahim Njoya ou encore du Collège Alfred Saker de Douala.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Mid 1960’s • 📸 : Jacques Toussele • Mbouda, Cameroun. #AfricanPhotography #Cameroon #Africa #AfricanContemporaryArt #Cameroun

Une publication partagée par Quartier Mozart (@quartiermozart) le

En ce qui concerne les vidéos, Toutcheu dévoile des extraits de films qui l’ont particulièrement touché. «  Je m’intéresse beaucoup à la production cinématographique du pays. Je pense que les jeunes doivent savoir que notre pays a connu une époque où le cinéma avait toutes ses lettres de noblesse »  témoigne –t-il lors \qu’il parle de son amour pour le cinéma camerounais. Les exemples de films tels que « Pygmées Baka, le grand virage  » de Laurent Maget, « Totor » de Daniel Kanwa ou encore « Chocolat » de Claire Denis montrent aussi que les cinéastes  sont tombés sous le charme du 237.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Federal Information staff celebrates Christmas, 1970. 📸 : © MINCOM #Cameroun AfricanPhotography #AfricanContemporaryArt #Art #Photography #Africa #Afrique

Une publication partagée par Quartier Mozart (@quartiermozart) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Chef J.A. préparant son culte, 1956📸 : Erica Brucker. #AfricanPhotography #AfricanContemporaryArt #Art #Photography #Africa #Afrique #Cameroun #Cameroon

Une publication partagée par Quartier Mozart (@quartiermozart) le




Dans la même catégorie