Le chawarma au Cameroun, vu par un letchois - Auletch

Le chawarma au Cameroun, vu par un letchois

Publié le 9 février 2015
Par Mota__Savio


chawarma

Mollah cela fait un an que le Cameroun a subi une attaque extérieure. Oui une attaque, comme les moustiques qui traversent déjà les moustiquaires là. Ne me demandez pas comment, c’est comme ça !  L’attaque là a débuté dans les fast-foods comme un jeu. Ça sentait tellement bon que je ne l’ai même pas vu venir, et à cause d’elle, il y avait l’embouteillage tout le temps dans mes narines. Mollah c’était grave, j’avais alors le choix ? Quand tu n’as pas l’argent tu humes seulement nor ? Quand tu en as même, est-ce qu’elles te laissent alors tranquille ? Hum ! Quelqu’un ne pouvait même plus Johnny Waka en paix. « Un peu un peu chawarma ! Un peu un peu chawarma ! » C’était même quoi hééé ? Mollah quelque soit ce que c’était, ça avait l’air bon parce que tout le petit argent que les gars gagnaient au parifoot finissait là dedans. Père, pas le « on a dit que … » non, j’étais que là ! Les gars étaient souvent en rang comme pour payer les factures. L’affaire là me gagnait papa ! Mais j’ai tout compris le jour où mes potes de la Sawa Attitude (Groupe de jeunes ouvert à tous. Vraiment à tous) m’ont invité dans un restaurant – système bôbô – de la ville. Pour les Mbenguistes, ce n’est peut-être rien mais pour nous les gars du Mboa, c’est la mort …

Mooomô , c’est le monde que tu voulais voir ? J’ai d’abord crû que Bamboutos allait venir jouer là-bas. C’est après que j’ai compris que tout ce moto était là pour la tchop. En tout cas, ce n’était pas mon problème. Nous sommes venus ensemble ? Bon, quand est-ce qu’on mange ma chérie ?  Aussitôt dit, une jolie petite serveuse souriante a déposé nos chawarmas sur la table. A ce moment, j’ai compris pourquoi les panthères aiment ça. Oui mbom, j’ai très vite compris. Façon c’était doré hein … Laisse seulement ! Il y avait le chawarma au poulet, au poulet rôti et même au poisson grillé. Le tout assaisonné et mis dans le pain libanais (où les Libanais vous ont fait quoi oh ?) avec des frites et l’eau qui fait chiiiiiiii! On se comprend nor les gars ? Pour faire plus high, les gars buvaient même de l’eau minérale – adjéwa’a ! Je bois l’eau minérale que le forage de mon quartier est fermé ? Moufff ! – en lançant des commentaires du genre « Sais-tu que le chawarma est une recette arabe ? » (N’est-ce pas c’est vous  qui m’avez emmené ?). Et moi de répondre « Mollah, j’ai commandé, attendu, regardé, admiré, arrêté, croqué, mâché et avalé le chawarma. Donc laissez moi d’abord avec vos affaires de Wikipédia là, je digère. »

En fin de compte, quand moi même j’ai fini de manger hein, j’ai confirmé que l’affaire du chawarma ci est comme le champagne, si tu ne savoures pas comme ça tu vas voir ça où ? Le njoh c’est le courage hein !

Dans la même catégorie