L’ASDIC récompense le lycée de Deido pour un poème sur le patriotisme au Cameroun

L’ASDIC récompense le lycée de Deido pour un poème sur le patriotisme au Cameroun

Publié le 17 mai 2019
Par Charly ngon


Pour son poème qui parle des conséquences de la guerre, une jeune élève du lycée de Deido vient de remporter la première édition du concours du meilleur poème de lycée sur le patriotisme.

Le lycée de Deido de nouveau au-devant de la scène, mais cette fois-ci, pour célébrer l’excellence. En effet, il y a quelques semaines, le lycée de Deido participait avec d’autres établissements de la ville de Douala à un concours littéraire. Il s’agissait pour chaque candidat de présenter un meilleur poème sur le thème «  Le Cameroun mon beau pays ; ma chère patrie ». Une initiative mise sur pied par l’Association de sensibilisation sur les risques que comporte l’immigration clandestine (ASDIC). Après donc les délibérations, c’est le lycée situé au célèbre carrefour école publique de Deido dans le 1erarrondissement de la ville Douala qui a su convaincre le jury.

Pour la remise de ce prix remporté haut la main par une des vaillantes élèves du lycée de Deido,  l’ASDIC conduite par son président Xavier Wambo a organisé une cérémonie solennelle dans le dudit établissement. Une rencontre à laquelle a pris part les représentants du délégué départemental de l’enseignement secondaire du Wouri, le délégué de la culture, le proviseur du lycée concerné, ainsi que ses collaborateurs. Une partie des élèves occupait les tentes installées pour la circonstance et les autres observaient depuis les couloirs de leurs salles de classe respectives. Après les allocutions de la conseillère juridique de l’association, puis des différentes autorités présentes, ainsi que celle du président de l’ASDIC, il était donc question de présenter les différents lauréats.

Les élèves des autres établissements qui n’ont surement pas démérité au cours de ce concours, ont néanmoins fait preuve de fair play en venant à cette cérémonie. Ils se sont succédés tour à tour sur la scène avec chacun un message à transmettre à travers leur poème au public. Au passage de la lauréate de cette première édition du concours du meilleur poème de lycée, tout l’établissement s’est littéralement transformé en une sorte de machine à décibels. Une prestation qui n’a laissé personne insensible, confortant par la même occasion le choix du jury, car son poème racontait les travers de la guerre, avec ses mots, elle a su toucher la sensibilité non seulement des jury qui ont délibéré, mais aussi le public qui était présent ce jour au lycée de Deido.

La nouvelle lauréate en personne de Njouona Ngougouré Joëlle élève en classe de première allemande a donc reçu des mains de son proviseur, un trophée, un parchemin et par la suite une enveloppe de cent mille francs de la part de l’ASDIC. On pouvait lire sur son visage de la joie, mas surtout de la détermination pour cette jeune eleve qui n’a pas manqué d’encourager d’autres jeunes comme elle : « En fait ce prix, je ne vais pas dire que je ne l’attendais pas, effectivement lorsqu’on est en esprit de compétition on doit être fair play, mais non seulement lorsqu’on sait ce que l’on écrit dans le contenu de chaque poème, on sait quelle impression ça peut donner à tous nos jurys et là je suis très fière de moi. Et je profite de l’occasion pour dire aux autres jeunes que rien n’est perdu, nous pouvons tous évolués dans la vie, ça ne sert à rien d’immigrer pour aller chercher le bonheur car tout se trouve ici au Cameroun notre chère patrie».

Rappelons aussi que ce concours participe aussi à la sensibilisation des masses surtout des jeunes qui rêvent de voyager clandestinement vers l’Europe.  Une préoccupation sur laquelle travaille activement l’ASDIC  avec son président qui d’ailleurs n’a pas manqué de souligner l’importance de cette initiative « Le concours national de poème portant sur le patriotisme, vise à susciter auprès de la jeunesse camerounaise un esprit de patriotisme, surtout dans les milieux de l’enseignement secondaire. Pour cette première édition nous avons eu la participation de dix-huit établissements de la ville de Douala, mais la prochaine édition on va l’étendre à d’autres régions du Cameroun ».  L’Association de sensibilisation sur les risques que comporte l’immigration clandestine (ASDIC), est une plateforme qui milite activement sur le territoire national contre l’immigration clandestine à travers des campagnes de sensibilisation grand public. Elle offre aussi grâce à ses partenariats étrangers la possibilité aux jeunes étudiants de se procurer certains livres à moindre coût à travers la foire internationale de Douala qu’elle organise chaque année.




 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans la même catégorie