Joseph Mbarga s’interroge dans son nouvel ouvrage « Qui veut la peau des gorilles ? »

Joseph Mbarga s’interroge dans son nouvel ouvrage « Qui veut la peau des gorilles ? »

Publié le 29 octobre 2018
Par Charly ngon

L’auteur nous embarque dans une nouvelle énigme littéraire avec son recueil de nouvelles  « Qui veut la peau des gorilles ? ».

Les gorilles seraient-ils en danger ? Il y a des ouvrages pour lesquels, le titre à lui seul ne suffirait pas aux lecteurs pour se faire une idée de la pensée réelle d’un écrivain. Mais en les lisant, les premières impressions que l’on peut avoir au départ, s’estompent facilement au cours de la lecture. Ainsi pour laisser place à de nouvelles interrogations, analyses ou encore susciter dans notre esprit, une floraison de réflexions sur lesquelles on était loin de s’imaginer. « Qui veut la peau des gorilles ? », le nouvel ouvrage  de Joseph Mbarga, fait partie de cette catégorie.

Paru aux éditions Proximité, le recueil de nouvelles « Qui veut la peau des gorilles ? », est un ensemble d’histoires qui met en scène cinq tranches de vie. Tout d’abord une communauté villageoise qui doit faire face aux travaux de réfection d’un pont. Face à l’incapacité de la mairie à financer l’ouvrage, elle décide après concertation, d’utiliser la caisse d’épargne du village pour effectuer la construction. Au moment de sortir les fonds, elle fait une découverte étonnante. Ensuite un membre du gouvernement qui se retrouve dans scandale faunique. Par peur de faire face à la justice, il prend une décision surprenante. Puis un jeune entrepreneur accusé de ne pas payer les impôts et une femme qui prend en otage les gens dans un bar. Et enfin un PCA (président du conseil d’administration) et son DG (directeur général) qui se retrouvent prisonnier dans un ascenseur.

Comme toujours, l’auteur n’a pas eu besoin de trop d’énergies pour créer ses scénarios. En grand observateur, il considérerait la société camerounaise, comme un champ d’étude dans lequel il puise son inspiration. Joseph Mbarga analyse la société sous fond de petites histoires drôles, dans son mode de fonctionnement, d’agir et de faire. Avec un humour foudroyant et un jeu de mots déconcertant dont lui seul a le secret, Joseph Mbarga aime bien interroger la société camerounaise. Depuis la sortie de ses deux précédents ouvrages « La faim ne justifie pas les moyens », « Le vieil homme est amer et autres amertumes »,  l’auteur a créé un univers où l’on ne se prend pas au sérieux. On lit, on rit et on change sa façon d’appréhender les choses.

NB: L’ouvrage est disponible à la librairie des peuples noirs( Yaoundé) et à la galerie d’art de Mokolo à Bonapriso (Douala).




Dans la même catégorie

11 Partages
Partagez9
Tweetez2
WhatsApp
Pocket