« Je me sens déjà très honorée, parce que faire partie d’un jury c’est déjà un honneur, mais alors présider le jury c’est un honneur encore plus grand », dixit Françoise Ellong présidente du jury du First Short

« Je me sens déjà très honorée, parce que faire partie d’un jury c’est déjà un honneur, mais alors présider le jury c’est un honneur encore plus grand », dixit Françoise Ellong présidente du jury du First Short

Publié le 19 mars 2019
Par Charly ngon


La scénariste camerounaise va présider le jury de la sixième édition du Festival Panafricain de films d’école de Yaoundé cette année.

Après avoir participé comme membre du jury à la douzième édition du Festival du Film Panafricain de Cannes en 2015, puis jury à la cinquième édition du Yarha (Semaine Internationale du Premier Film), Françoise Ellong aura la lourde tâche cette année, de conduire le jury qui va présider la sixième édition du Festival Panafricain de films d’école de Yaoundé

La promotrice de la plateforme Le film camerounais et des LFC Awards ne cache pas sa joie sur le choix qui a été porté sur elle par le promoteur dudit évènement

« Je me sens déjà très honorée, parce que faire partie d’un jury c’est déjà un honneur, mais alors présider le jury c’est un honneur encore plus grand, parce que c’est une marque de confiance qui est assez poussée et je suis entourée des membres du jury que je connais. Ce sont de gens rigoureux et des passionnés de cinéma. J’ai hâte d’y être et j’espère que le palmarès qu’on retiendra sera le plus juste possible, sachant qu’un palmarès c’est toujours subjectif, mais on va essayer d’être cohérent par rapport au thème du festival et par rapport même aux objectifs du festival »

La réalisatrice camerounaise sera accompagnée dans ses nouvelles responsabilités par Yadia Mar-Jougan, un chercheur en cinéma, Colbie Medjom, la responsable du site d’informations Kulture Master et Elise Kameni, une critique de cinéma. Ensemble, ils vont devoir choisir parmi les dix-sept fictions en compétitions, ceux qui méritent d’être récompensés en fonction des catégories mise en compétition. L’année passée le jury présidé par Yolande Ekoumou n’a pas remis le prix de l’interprétation masculine, la réalisatrice camerounaise n’avait pas trouvé satisfaisantes, les performances des acteurs.  On espère que cette année tous les nommés vont être à la hauteur des critères de sélections.

Dans la même catégorie