Interview: Mbango Elong C.E.O Nowego : "Nombreux sont les jeunes porteurs de projets qui sont motivés mais ne seront jamais connus du grand public"

Interview : Mbango Elong C.E.O Nowego : « Nombreux sont les jeunes porteurs de projets qui sont motivés mais ne seront jamais connus du grand public »

Publié le 1 mai 2018
Par Dickson

On a rencontré Mbango Elong, promotrice de Nowego , la première plateforme africaine qui permet d’acheter des coupons promotionnels pour les activités locales.

  • Bonjour, vous êtes à la tête de cette initiative ! Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur vous ? D’où venez-vous ? Quel a été votre parcours ?

Bonjour, je m’appelle Mbango Elong Chantal, j’ai 21 ans, je suis étudiante en Executive MBA et promotrice de la plateforme Nowego. Titulaire d’un Bachelor Business Administration à 18 ans au Sup de Co la Rochelle, très jeune j’ai pu toucher du doigt le monde du travail et développer un amour certain pour les nouvelles technologies.

  • Quand avez-vous décidé de vous lancer dans cette aventure ? Quel a été le déclic ?

J’ai toujours rêvé de travailler dans un secteur en rapport avec le tourisme. Grâce à mon parcours académique, j’ai eu l’opportunité de voyager et de découvrir l’écart technologique entre les pays du Nord et ceux du Sud. Depuis Janvier 2017, je pensais à développer une interface qui aurait pour objectif de valoriser le patrimoine social et culturel du Cameroun à l’échelle internationale. Au vu du taux de pénétration d’internet plus que grandissant, j’ai décidé de mettre sur pieds un outil de communication propre aux réalités locales.  L’objectif final étant d’œuvrer pour une utilisation optimale d’internet sur le continent africain.

  • Parlez-nous de votre service en détails et dites-nous comment ça fonctionne ?

Nowego est la première plateforme camerounaise qui permet aux internautes de profiter de réductions allant de 10 à 90% pour les activités locales. Notre objectif est d’aider les petites et moyennes entreprises à gagner en visibilité tout en permettant aux utilisateurs de découvrir une panoplie des bons plans près de chez eux. Aujourd’hui nous avons développé un réseau de 15 partenaires stratégiques et une communauté de 15 000 adhérents. Notre site web www.nowego.co recense 200 coupons promotionnels dans les secteurs d’activités suivants : restauration, sport, loisirs, services.

  • Pourquoi selon vous utiliser votre service est un plus pour le Cameroun en particulier et le monde en général ?

Nowego est un plus pour le Cameroun, car nous contribuons au développement des petites et moyennes entreprises locales. A l’ère du numérique, il est primordial pour toute entreprise d’élaborer des stratégies de communication propres à son secteur d’activité. Grâce à notre plateforme, les commerces locaux peuvent proposer leurs prestations à un marché de 200 millions d’individus et maîtriser leur communication digitale.

Nowego n’est pas qu’une interface qui permet de doubler le chiffre d’affaires des entreprises locales, notre activité à un impact sur 3 secteurs stratégiques à savoir : la culture, l’économie et les nouvelles technologies.

  • Quels sont les défis que vous avez où que vous rencontrez dans votre parcours ?

Le défi auquel nous faisons principalement face est celui d’étendre notre niche de consommateurs. Certains sont sceptiques et pensent que notre plateforme n’est qu’utopie et a pour seul dessein de soutirer des fonds aux internautes rêveurs. Bien que cette pensée ne soit pas populaire, notre équipe travaille activement afin de gagner en crédibilité auprès des potentiels consommateurs.

  • Selon vous, quelles sont les pré requis pour être entrepreneur dans le contexte socio-économique camerounais ?

J’ai longtemps écouté des leaders d’opinions qui soutiennent que l’entrepreneuriat repose principalement sur la motivation et la patience. En mon sens cette phrase bien que cohérente n’est pas adaptée au contexte camerounais. Nombreux sont les jeunes porteurs de projets qui sont motivés mais ne seront jamais connus du grand public. A mon humble avis, l’entrepreneur 2.0 n’est pas celui qui saisit les opportunités qui se présentent à lui mais celui qui les provoque.

  • Où est-ce que vous vous voyez dans 5 ans ?

Dans 5 ans, Nowego sera la plateforme de e-commerce la plus utilisée au Cameroun et nous étendrons notre activité dans les pays de l’Afrique Centrale.

  • Si on devait mettre en lumière une autre start-up ou initiative camerounaise actuellement, selon vous ce serait laquelle ? Pourquoi ?

Il y a quelques années, j’ai eu l’opportunité de travailler en étroite collaboration avec l’incubateur Activspaces. Cette immersion dans le monde des nouvelles technologies et de l’entrepreneuriat m’a permis de découvrir des profils atypiques et de côtoyer les startups les plus prometteuses du continent. J’aimerais mettre un accent particulier sur la startup Guanxi. Guanxi est une plateforme de crowdfunding qui soutient activement les jeunes porteurs de projets. Créée l’an dernier, cette interface recense des entreprises de divers secteurs d’activités et à pour vision de contribuer massivement au développement des startups africaines.

  • Un mot pour la fin … un message à l’endroit de la jeunesse camerounaise !

Je terminerais mon propos en disant que la clé du succès réside dans le fait de croire en soi et de se donner les moyens d’atteindre les objectifs que nous nous fixons.

 

ARTICLES SIMILAIRES



Vidéo : En voulant voler un chef de village, une jeune fille se fait attraper par les gris-gris

Publié le 19 mars 2019
Par Charly ngon

On ne vole pas l’argent d’un chef de village n’importe comment.

Les chefs de village sont les garants de la tradition, par conséquent, ils bénéficient d’un savoir ancestral sur des pratiques mystico-rituelles capables de neutraliser tout individu qui essayerait de porter atteinte à leur intégrité.

Dans cette vidéo de Les Baos, voilà une petite sœur qui est habituée à droguer les gens avant de les dépouiller de leur bien, qui fait la connaissance d’un chef de village. La go était sûre que le mougou était tombé dans le sac, en voulant fuir hein, la fille d’autrui a confirmé que le village c’est le village.

ARTICLES SIMILAIRES



Vidéo : Askia sort enfin le clip revendicateur de « Let’s Talk »

Publié le
Par Au Letch

Capture d’Ecran Youtube / Let’s Talk, Askia

Il y a des clips qu’on aimerait regarder encore et encore. Pour cause, la thématique développée est poignante et actuelle. Le nouveau clip de Askia en fait partie. Dans la lignée des clips qui appellent au cessez le feu dans les régions du Nord Ouest et au Sud Ouest du Cameroun, « Let’s Talk » peint le tableau noir de ce qui s’y passe. On constate que l’horreur, la peur et l’effroi rythment le quotidien des populations de ces zones dites anglophones.

Today, le bavardage ne sera jamais assez fort pour exprimer ce qui se passe au Cameroun. Askia l’a compris et elle se fond en musique pour exprimer son ras-le-bol. « Why the killing, why the blood. We just really wish that we could have a talk. You killing your brother, you killing your sister. We just really wish that we could have a talk…All we want is talk ».

Au Letch, on look aussi !

ARTICLES SIMILAIRES