Hommage à Dikongue Pipa, lauréat de l’Etalon de Yennenga 1976

Hommage à Dikongue Pipa, lauréat de l’Etalon de Yennenga 1976

Publié le 10 janvier 2019
Par Charly ngon


Le cinéaste camerounais, vainqueur de l’Etalon de Yennenga en 1976 aura désormais une statue érigée en son honneur au pays des hommes intègres.

Source: Google

Jean Pierre Dikongue Pipa entre enfin au panthéon d’honneur du Festival panafricain du cinéma et de la télévision d’Ouagadougou. Il a été longtemps oublié parmi les monuments qui ont marqué l’histoire du cinéma africain au Fespaco.  Il va s’en dire que, il était regrettable de constater que la statue du doyen du cinéma camerounais, Dikongue Pipa n’ait jamais figuré parmi celle des différents lauréats de l’Etalon de Yennenga.

Le 10 février 1976, il remporte avec son long-métrage « Muna Moto » ledit prix. Il devient ainsi le premier camerounais jusqu’à ce jour à être détenteur de cette distinction. Quarante deux ans après cet exploit, la société  Cordia sous l’impulsion de sa fondatrice a décidé de réparer cette injustice en lançant une levée de fonds dans le but de financer les travaux de fabrication de la statue qui sera installée avec l’accord des autorités cette année, lors du cinquantenaire du festival.

Si l’absence de la statue de Dikongue Pipa sur la colonne des cinéastes à Ouagadougou peut laisser plus d’un sans voix, il est néanmoins curieux de savoir ce qui s’est passé. Selon les administrateurs du festival au vu du règlement qui organise la pose des monuments des Etalons sur la colonne des cinéastes, le projet doit être porté par le pays d’origine du vainqueur. Mais tout autre personne physique ou morale peut prendre sur lui de financer la totalité des travaux.

Marie Christine Whassom, CEO de Cordia prod, une société de production installée à Douala a donc entrepris cette réparation. Après avoir eu l’autorisation des autorités administratives et du FESPACO, elle a demandé le soutien du ministère de la culture qui a vu là un moyen de se racheter. Ainsi, depuis le 17 mai 2018, tout est mis en œuvre pour que la 26eme édition du FESPACO qui se tiendra du 23 février au 2 mars à Ouagadougou soit aussi une célébration pour le Cameroun.




 

 

 

Dans la même catégorie