Comment se protéger du cancer du sein ?

Comment se protéger du cancer du sein ?

Publié le 20 mars 2019
Par Au Letch


Autrefois considéré comme la maladie des blancs et des bobos, le cancer touche désormais toutes les couches de la société. Du haut commis de l’Etat aux célébrités en passant par la bayam-sellam ou le cultivateur du village, tout le monde est concerné. A l’hôpital général de Douala, principal centre d’accueil des patients atteints de cette maladie au Cameroun, le nombre de cas diagnostiqué chaque année va grandissant, à un tel point où l’on entend souvent dire : « Gars ! On lui a seulement send le cancer là, on lui a fait ça au letch ! » Toutefois, en fonction du cancer considéré, des moyens de préventions existent. Il s’agit notamment d’une bonne hygiène de vie, des consultations et/ou mammographies régulières pour le cas du cancer du sein.

Crédit Photo : africaine-sante.com

Mamelles empoissonnées : connaitre les risques pour mieux se protéger

Il existe plusieurs facteurs de risque de cancer du sein : l’hérédité, l’âge,  les antécédents personnels, le surpoids, le tabagisme et l’alcool.

D’après de nombreuses études, la fréquence des cas de cancer du sein augmente en effet avec l’âge. Avant 20 ans, cette maladie est exceptionnelle et rare avant 35 ans. Elle survient la plus part du temps après 50 ans et les patientes sont très souvent diagnostiquées quand elles sont âgées de 61 ans.

De même, si dans une famille, proche ou éloignée, plusieurs femmes ont développé un cancer du sein ou de l’ovaire,  il peut s’agir d’une prédisposition familiale ou héréditaireà cette maladie. Le risque est d’autant plus grand chez les femmes qui ont déjà eu un cancer de l’ovaire, de l’utérus ou du côlon.

Par ailleurs, comme facteurs pouvant augmenter légèrement la probabilité de développer cette maladie, nous avons : une précocité pubère (avec les premières règles qui arrivent avant 12 ans), le fait de ne pas avoir accouché ou allaité des enfants et une ménopause qui arrive sur tard (après 55 ans).

Ainsi, pour les femmes qui se retrouvent dans cette configuration, il ne sert à rien de paniquer ! Au contraire, il faut renforcer la surveillance à travers des consultations et/ou des mammographies régulières et avoir un style de vie approprié.

Les habitudes de vie comme moyen de prévention

Comme mentionné plus haut, l’alcool, le surpoids et le tabac favorisent le développement des cancers du sein. D’où, combattre ces différents fléaux contribue à se prémunir contre cette maladie.

En clair, Mater, la go, il faut effectuer des exercices physique pour éviter de devenir une zackoula. Pour celles qui  bolè  seulement les cassiers de bières, abeg réduisez votre degré de tongoou arrêtez complètement de jong, better la soif vous tue.  Arrêtezaussi de zina (fumer). C’est bien connu de tous, le tabac et l’alcool ne font pas bon ménage avec la santé. Si vous en êtes addictes, faites-vous accompagnez par un personnel formé en la matière.

Il est également recommandé de renoncer au soutien-gorge trop serré et de ne pas en porter pour rester à la maison ou pour dormir.

En outre, un cancer diagnostiqué tôt peut être facilement pris en charge et soigné. Pour cela, il est donc important, à partir  de l’âge de 50 ans, de consulter tous les 6 mois, afin de s’assurer que tout va bien.

Article proposé par Georges KASSI.

Dans la même catégorie