Cinq choses à savoir sur le comportement d'une fille après le départ de son mbenguiste

Cinq choses à savoir sur le comportement d’une fille après le départ de son mbenguiste

Publié le 2 janvier 2020
Par Charly ngon


Le séjour d’un (certains) mbenguiste au pays, on connaît la plupart du temps comment il se déroule. Quand les gars arrivent après plusieurs mois ou d’années d’absence, ils sont sollicités par leur famille et leurs amis, mais surtout par les femmes qui tournent autour d’eux. Et lorsque l’une d’elle réussit à mettre la main sur le voyageur, elle croit avoir gagné le jackpot. Durant donc tout le séjour du mbenguiste, elle est au petit soin. Mais quand le gars back dans son jonglage de mbeng, elle est rattrapée par la réalité de la vie, et c’est là qu’elle confirme le retour. 

Source : Mondoblog

1- Fini le séjour dans les hôtels ou encore les meublés. Le mbenguiste a terminé ses vacances non, il doit back retrouver son canapé non, c’est aussi la fin de la belle vie pour la go. Elle doit aussi retourner dans la maison familiale, retrouver son quotidien. Comme elle était déjà habituée au chauffe-eau là, elle va seulement confirmer la rage de la société qui distribue l’eau  comme un homme qui partage un bout de pain à plusieurs enfants. Comme elle avait déjà pris goût à ce petit luxe, se sont les exclamations que vous voulez entendre : « we j’ai vécu comme une mbenguiste; petit déjeuner au lit, les draps propres, patati et patata, maintenant je reviens dans vos choses-ci ». Assia ma soeur.

2- N’est-ce pas la fille d’autrui ne buvait que de l’eau minérale. La bouteille d’eau minérale était déjà plus que sa carte d’identité. Et ah, ma sœur, toi aussi. Maintenant le mbenguiste est back, elle est la première à discuter soit l’eau de forage, de la source ou encore de la société qui donne les nerfs aux gens chaque fin du mois avec les factures bizarres. Par nostalgie, elle charge même l’eau dans les anciennes bouteilles d’eau minérale qu’elle consommait.

3- Avec le mbenguiste c’était taxi course un genre ou encore le gars roulait avec une voiture qu’il a fait venir pour revendre avant de back. C’est la technique de certains mbenguistes pour payer leur retour, ou encore avoir un peu de do pour gérer son quotidien quand il va rentrer. N’est-ce pas il est parti, maintenant, ce sont les motos avec bachement sur ca même que la fille se cherche. Celle qui était habituée à la clim des voitures, est la première à crier que oh la chaleur va faire quelqu’un va porter son string à l’envers. Osuanne !

4- Fini les selfies dans les restaurants et lieux idylliques. Vous les connaissez non, les mbenguistes quand ils arrivent au pays, ils sont forts pour vendre le rêve aux filles ( certaines). Il faut les voir dans les snacks ou encore dans les restaurants de la ville. C’est là alors où certaines go en profitent pour donner un peu de fraîcheur à leur d’actualité sur les réseaux sociaux. Ici avec BAE au restaurant, à la plage avec BAE, le genre où les images défilent sur l’écran, on dirait les photos d’un évènement culturel. C’est quand vous voyez les prochaines photos du statut que vous confirmez que quelque chose a vraiment changé. Le mbenguiste n’est plus là.

5- Lorsque certaines filles sortent avec les mbenguistes, c’est à peine, si elles pensent à vous adresser la parole. Elles se prennent seulement pour le nombril du pape. Elles font comme si elles ignoraient la saveur du eru, des pommes pilées, ou encore du kwem sans sel. Il faut alors les entendre parler, on dirait seulement que se sont-elles qui sont venues en congé. Le jour où elles commencent à vous adresser la parole, comprenez alors que les mbenguistes sont back. Maintenant elles cherchent à retrouver leurs anciens repères.  



Auteur : Charly ngon

Molah ne te fie pas à mon name, je ne suis pas un mbenguiste, je suis du bled comme toi. Les hauts et les bas sont notre quotidien, donc ne fia pas c'est entre nous quoi ... comme au letch

Dans la même catégorie