Ces secteurs qui profitent du CHAN pour se faire les kaolo

Ces secteurs qui profitent du CHAN pour se faire les kaolo

Publié le 20 janvier 2021, par Charly ngon

L’organisation du CHAN au Cameroun est une opportunité pour faire les affaires et la plupart des secteurs qui ont été touchés au début de la crise sanitaire peuvent en profiter pour relancer leurs activités. Voici quelques secteurs qui vont vraiment bénéficier de cette manne financière.

CHAN 2021

Le secteur de la restauration : Beaucoup de restaurants ou encore de tourne dos ont vu leurs activités baissées comme la tension d’un supporter des lions A’. Avec les nouvelles dispositions en vigueurs, et le lot de personnes qui est présent pour assister aux matchs, chacun va tirer son gombo comme il peut. D’ailleurs les mets du 237 ont la réputation de faire tourner la tête aux étrangers. Ils sont nombreux qui sont venus juste pour un court séjour, au final ils sont restés.

Le secteur hôtelier : Après avoir mangé il faut bien se reposer non ? Les délégations et même les personnes qui viennent comme touristes n’auront pas du mal à faire un choix. Les offres en matière d’hôtel ou encore motel sont de tout genre 1,2,3,4,5… étoiles. Les petits budgets peuvent aussi trouver leur compte dans les auberges qui ont fait les efforts en terme d’investissement.

Le secteur du piment. Les visiteurs qui arrivent au mboa ne viennent pas seulement pour look le foot hein, au-delà de la tchop du 237 qui est reconnu au niveau mondial. Le piment du Cameroun a aussi bonne réputation, il est même recommandé pour sa qualité, allez savoir pourquoi. Depuis le début de la compétition, les sites dédiés au piment connaissent un flux important des visiteurs, sans compter celles qui attaquent comme à la vieille époque. Massa ! Le business tourne hein. C’est un vrai chassé-croisé au niveau des hall des hôtels et motels hein.

Le secteur de la photographie. Les nouvelles infrastructures sportives du mboa suscitent une grande curiosité et admiration. Les gens ont tellement vu ça à distance qu’ils veulent à tout prix contempler le way de près. Vous connaissez alors les camers quand un way est nyang nyang. Ce sont les photos qui vous voulez alors voir ? No stress, tout autour des stades et à l’intérieur les photographes offrent leur service pour capter ses moments qui resteront de beaux souvenirs.

Le secteur du transport. Les benskineurs et les taxis tchop aussi leur part du gâteau avec ce CHAN. Ils profitent de l’énorme affluence qu’il y a dans les stades pour se faire une bonne recette. Les gars ne pourront pas dire à la fin de cette compétition qu’ils ne se sont pas faits les sous hein. Les prix que les gars fixent pour une destination est doublé, parfois triplé par rapport au montant habituel. Quand vous voulez parler, ils vous sortent leur gros français qu’ils ont l’habitude de parler. Mieux vous les regardez seulement.

On parle aussi des awaheurs et des hohayeurs ou laisse ? Les gars sont aussi dehors pour falla le nyama, surtout que en cette période il y a du beau monde jusqu’à ils ont l’embarras du choix.

Auteur : Charly ngon

Molah ne te fie pas à mon name, je ne suis pas un mbenguiste, je suis du bled comme toi. Les hauts et les bas sont notre quotidien, donc ne fia pas c'est entre nous quoi ... comme au letch


Rejoins la communauté !


Le premier espace communautaire, pour Apprendre, Enrichir, et Partager sa Culture ... Et gagner des promos sur les produits et services de la Marketplace.

Bientôt en ligne !