Ces 10 réflexions que font certaines femmes avant le jour de leur accouchement

Ces 10 réflexions que font certaines femmes avant le jour de leur accouchement

Publié le 1 août 2019
Par Charly ngon


L’arrivée d’un nouveau né dans une famille est toujours un moment particulier. Toutes les émotions sont au rendez-vous, la joie de tenir bientôt son enfant dans les bras et la peur que tout n’aille pas bien du fait d’avoir négligé un détail. Une situation qui susciterait dix interrogations que voici  chez certaines femmes avant leur accouchement. Elles s’interrogent si…

Femme enceinte

Source: marieclaire.fr

1-Si elles feront un accouchement normal ou par une césarienne : Une grossesse peut se dérouler normalement sans qu’il y ait une anomalie détectée durant les visites. Pour une raison que l’on ne saurait expliquer, la sortie du bébé peut poser un véritable problème, ce qui peut contraindre le  médecin à décider de pratiquer une césarienne, parfois il le fait exprès pour gagner plus argent.

2-Si elles se feront accoucher  par une femme ou un homme : C’est vrai qu’entre les femmes ce n’est jamais le grand amour, certaines femmes enceintes préfèrent se faire accoucher par un homme plutôt qu’une femme. Elles accusent leurs homologues femmes d’être dures à leur égard, que celles-ci avancent souvent les propos injurieux « Tu pleures quoi, quand c’était bon tu ne pleurais pas, maintenant tu viens crier ici, écarte tes pieds là dis donc ».

3-Si elles peuvent perdre la vie : En temps normal cette question ne devrait pas être posée, seulement l’accouchement fait partie aujourd’hui de l’une des causes de mortalité chez les femmes. Dans ces circonstances, il est difficile pour une femme de rester sereine lorsqu’elle apprend ou a vécu le décès d’une autre femme qui était sur point de mettre au monde un bébé. Et c’est tout a fait logique qu’elle s’interroge elle aussi sur sa situation. La douleur de ça après neuf mois d’attente, oh seigneur, pardon un jus de bière pour calmer les nerfs.

4-Si elles risquent de se faire une entaille au niveau du vagin : En langage scientifique on parle d’épisiotomie, c’est une technique qui consiste à entailler une partie du vagin de la femme pour faciliter la sortie de l’enfant. Cela arrive la plupart du temps chez certaines femmes qui mettent au monde les bébés obèses. Les femmes qui aiment manger à tout vent attention: le poulet braisé, le porc braisé, le poisson braisé… Ce qui fait mal parfois, c’est lorsque tu demandes à cet enfant devenu grand de faire une commission, il veut jouer au grand, si seulement il savait, tsuip !

5-Si elles seront accompagnés dans la salle d’accouchement par un membre de la famille : Ailleurs on demande le plus souvent à la famille,  d’assister une femme lors de son accouchement. ça peut être la mère ou le mari.  Ici chez nous, on ne comprend pas pourquoi, il refuse, ou c’est toujours pour faire ce qu’il fait à Nathalie, man no know !

6-Si elles feront caca pendant l’accouchement : Cela arrive le plus souvent au moment de pousser l’enfant, pendant que le muna sort, les caca suivent aussi. I say ehh, c’est le ndem en vrai. Pour éviter cette malheureuse expérience, il est souvent conseillé aux femmes de faire leurs besoins avant, sinon le bébé aura le parfum de Giorgio Caca sur le corps.

7-Si elles vont subir une péridurale ou pas : Accoucher sans péridurale est une manière pour certaines femmes de vivre pleinement leur accouchement, ressentir cette douleur jusqu’au bout. Un avis qui n’est pas partagé par toutes les femmes. Car, toutes ne peuvent supporter la douleur. En tout cas, ça peut toujours se discuter avec le Docta.

8-Si le bébé sera bien portant : L’état de santé d’un bébé est la première préoccupation d’une femme lorsqu’elle vient d’accoucher. Il est donc normal pour de s’interroger si l’enfant pourra parler, voir, entendre ou s’il naîtra sans aucune infirmité. Elle veut se rassurer que l’avenir de son enfant ne sera pas hypothéqué à cause d’un handicap quelconque. Autant d’inquiétudes qui poussent certaines femmes à cacher leur grossesse ou le mois de leur accouchement.

9-Si leur vagin va retrouver sa forme initiale : Hum, hum, c’est difficile hein, mais pas impossible. Tout dépend aussi du corps de chaque femme. Il y en a qui peuvent garder leur way en bon état, ce qui n’est pas le cas chez les autres. Il existe dans certaines tribus des plantes naturelles qui raffermissent Jessica. C’est là alors que tu entends un gars se plaindre, oh ça ne serre plus, comme ci il était innocent à ce changement de décor.

10- Si elles doivent accoucher au privé ou au public : La qualité du service des centres hospitaliers privés fait partie des critères de choix pour une femme qui veut accoucher. Certaines femmes exigent de se faire accoucher au privé, qui ignore encore la bouche des femmes ici dehors, oh mon fils ne va pas naitre dans vos histoires d’hôpitaux publics. La mère au public aussi, il y a des centres qui s’occupent bien des femmes, mais le standing n’est pas le même. Le privé est perçu comme un endroit de boboh ou pour ceux qui ont un revenu moyen. C’est vrai ça?




Dans la même catégorie