Ce qu’il faut retenir de la première édition des LFC Awards

Ce qu’il faut retenir de la première édition des LFC Awards

Publié le 30 novembre 2018
Par Charly ngon


Le 29 novembre 2018 a eu lieu la cérémonie de remise de prix de la première édition des LFC Awards. Un grand moment de convivialité au cours duquel, tous les corps de métier du cinéma ont été honorés. Une soirée riche en émotions que nous partageons avec vous…

Source: Le film camerounais/ LFC Awards

Un pari osé qui a finalement tenu ses promesses. Il y a quelques mois, lorsque Françoise Ellong annonçait via son blog Le film camerounais, la création d’une cérémonie de remise de prix qui met en avant tous les corps de métier de cinéma, c’est tout l’univers du septième camerounais qui a salué l’initiative et surtout des innovations qu’elle apportait par rapport aux autres événements. Consciente du sillon qu’elle était entrain de tracer et compte tenu des difficultés auxquelles, elle pouvait être confrontée, la cinéaste a lancé une levée de fonds via la plateforme Leetchi pour récolter des fonds. Malgré l’échec de ce crowdfunding, les LFC Awards ont bel et bien eu lieu. Avec le soutien de certains amis, le public qui a fait le déplacement hier jusqu’ à la salle de cinéma Canal Olympia de Bessengue pour vivre les LFC Awards, est resté admiratif de l’énorme travail abattu par Françoise Ellong.

Dans la grande cour de la salle de cinéma, la cérémonie des LFC Awards avait donné lieu à un premier jour de classe. Tous les invités présents se retrouvaient chacun dans un groupe où il reconnaissait un visage familier. Les accolades, les bisous pour célébrer les retrouvailles et les photos pour immortaliser le moment. La sérénité qui a prévalu ce soir, a fait place à l’impatience qui se lisait sur le visage du public. Lorsqu’arriva le moment de fouler le tapis rouge, Valérie Ayena organisatrice de l’événement, ne manquait pas de donner quelques dernières consignes aux hôtesses chargées de l’accueil. Tout le monde a eu droit à son instant people. En témoigne, l’arrêt obligatoire devant un photo-call pour marquer l’histoire des LFC Awards.

Source: Le film camerounais/ Françoise Ellong

La charmante voix de Serge Abessolo, acteur gabonais qui officiait comme speaker de la soirée, venait de donner  le coup d’envoi de la  première édition des LFC Awards. Après les civilités d’usage, il a introduit la maîtresse de cérémonie et promotrice de l’événement Françoise Ellong. La scénariste s’est présentée sur la scène vêtue d’un ensemble blanc et d’une coiffure très sobre. Un détail qui n’est pourtant  pas passé inaperçu aux yeux du public, comparé aux autres qui avaient des robes de soirées extravagantes, mais c’est toute Françoise, la discrétion. Son discours  n’a pas été long, elle a juste profité de l’occasion pour remercier toutes les personnes qui l’ont accompagné dans ce projet jusqu’à son aboutissement. Avant de décerner un prix spécial des LFC Awards à son mentor le cinéaste Bassek Ba Kobhio, promoteur des Ecrans Noirs. Le mot de fin de cette première partie de la soirée est revenu à Bruno Henry parrain de l’événement, avant de lancer la séance de remise de prix.

On a eu droit à toutes les émotions. L’un des moments émouvant de cette soirée était les larmes de  joie de Fabiola Sonita Mbesso, qui n’en revenait pas d’être nommée dans meilleur actrice dans la catégorie court-métrage. Une première récompense pour cette jeune actrice qui a retenu l’attention du jury pour son rôle dans le film « Mes vampires » de Frank Léa Malle. Christa Eka Assam repart avec deux récompenses, meilleur scénario de court-métrage et meilleur court-métrage avec le film Alma. On a aussi eu droit au très remarqué passage de Céline Victoria Fotso avec son déhanchement qui a suscité les acclamations du public. L’intégralité des noms des vainqueurs se trouve sur le blog Le film Camerounais.

Pour cette première édition, on salue l’engagement et la détermination de Françoise Ellong. Partie de rien, elle a mis sur la table un nouveau projet qui porte vraiment les aspirations du septième art au Cameroun. Celles de mettre en avant tous les corps de métier de ce d’univers encore méconnu. Une approche dont la visée est de valoriser toutes les personnes qui interviennent dans la chaîne de production d’un film.  Tout n’a pas été parfait certes, mais il fallait aux LFC Awards sa propre expérience avant d’être au top. Vivement la prochaine édition.




 

 

 

Dans la même catégorie