A quoi ressemblent les rencontres aujourd'hui ? - Auletch

A quoi ressemblent les rencontres aujourd’hui ?

Publié le 14 août 2014
Par Sarah


rencontres_web

On va parler aujourd’hui d’un phénomène qui a pris beaucoup d’ampleur ces dernières années : les rencontres cybernétiques (les rencontres au cyber), une autre façon de qualifier les rencontres amoureuses faites sur le net.

A l’époque, pour réussir à sortir avec une fille, c’était tout un art, un film à la James Bond ! Gars, il fallait être fort, imaginatif, persévérant et rusé. Le terme courtiser avait encore tout son sens. Si tu n’écrivais même pas 15 poèmes par semaine à la nga, c’est que tu n’avais rien fait ; tout ça pour qu’elle finisse par te barrer hein. Il fallait être un bon parleur, un tchatteur né ! Les peureux et timides n’avaient pas leur place dans cet art de la drague. Il fallait être courageux et audacieux en plus d’être ambitieux, quoi que même tout ça n’était pas suffisant des fois. Je me souviens que ma mère est tombé par hasard sur une lettre que j’avais écrite à une fille, quand elle l’a lu, elle a confirmé le niveau de verbe qu’il y avait dedans ; ce sont les rimes tu voulais voir ? Un poème calibré au millimètre près. Même si l’école me dépassait l’autre là ne pouvait pas, lol.

Il faut avouer que ça plaisait bien aux filles, elles aimaient se faire courtiser, elles aimaient entendre ces paroles mielleuses des gars qui les désiraient. Je pense qu’elles se sentaient valorisées et importantes. A cette époque là, accoster une fille en pleine rue et se mettre à la ‘try’ n’était pas un acte perçu péjorativement, elle se prêtait d’ailleurs sans gêne au jeu. Il y avait un respect plutôt particulier pour la gent féminine, ce qui les mettait tout de même en confiance.

Aujourd’hui les mœurs ont totalement changé. Cet élan de liberté a fait naître tout et n’importe quoi en milieu social. Fais un peu genre tu veux draguer une fille en plein carrefour, dès que tu l’appelles, c’est la marmite d’insultes que tu reçois. Quand bien même tu réussis à gagner 10 minutes de son attention, ne fais même pas un peu comme si tu voulais commencer une drague poétique machin chouette heinn, elle va d’abord te look comme un faux billet de 10 000 ; mon frère tu es en train de lui perdre du temps, passe ta route que sauf.

Tout se passe maintenant sur internet. Môôôôoomo, c’est l’abondance des sites de rencontre tu veux voir ? C’est la nouvelle tendance. On cherche la nga sur le web maintenant, avec en plus l’avantage d’élargir le champ géographique. Ces sites fonctionnent comme la Bourse de Paris, ils mettent en contact acheteurs et vendeurs. Il suffit de définir les critères de la personne recherchée et tu fais ton choix, comme au market. Tu auscultes ton article sous tous les angles avant de l’ajouter dans ton panier, même les revenus sont mentionnés parmi les critères. Pourtant quand on voit les gens dans la rue se bécoter dans tous les coins, on n’ose pas imaginer qu’il y ait autant de personnes célibataires ou du moins qui cherchent l’amour sur internet. C’est là bas que tu confirmes que la jachère ne laisse personne.

D’un coté c’est acceptable si ça permet à certaines personnes d’y trouver ce qu’elles cherchent. Je prends par exemple le cas d’un gars timide qui n’arrive pas à aborder et draguer physiquement. Dans le monde virtuel, il peut réussir à passer cette barrière et à oser. D’autres utilisent ce moyen pour des rencontres avec des personnes qui sont à l’autre bout du monde, ce qui n’aurait pas été possible sans.
Ce qu’on regrette n’est pas le fait de trouver l’amour de cette façon, mais la disparition de cette magie qui enveloppait l’acte de drague en lui même. Ce courage, cet esprit créatif, cet art subtil et audacieux pour réussir à conquérir le cœur d’une personne. Tout ça a disparu, les rencontres sont devenues superficielles, et l’amour véritable aussi par la même occasion. On est passé de “on apprend à se connaître avant de sortir ensemble” à “on décide de se mettre ensemble tout d’abord avant de prendre le temps de réellement se connaître. Remarquez que le pourcentage de divorce a augmenté par rapport à l’époque. Bon, cette fois ci je ne parlerais pas des vices cachés et des faux profils sur internet, on verra ça un autre jour.

Bien évidemment ceci n’est pas le cas de tout le monde, donc ne m’insultez pas pardon, je faisais juste une analyse de ce que j’observe. Bon je go faire un tour sur www.quinapassonbami.com, il parait que le bon réseau c’est la bas.

Dans la même catégorie