A la découverte de « La Nyama », une chaîne de restauration estudiantine à Yaoundé

A la découverte de « La Nyama », une chaîne de restauration estudiantine à Yaoundé

« La Nyama » est une chaîne de restauration estudiantine financée par crowdfunding et qui a dépassé les 100% de levée en 18 jours seulement. 

François NGOUME-CEO de La Nyama

Grâce à son partenaire Guanxi Investment, Hannibal Consulting accompagne les jeunes entrepreneurs dans la maturation de leurs projets et la recherche de financements. Grace à son projet de restauration dans la ville de Soa, François NGOUME  devient ainsi le premier à avoir entièrement bouclé sa campagne de financement (capital social de 4 500 000 F), en 18 jours. «  En étroite collaboration avec Hannibal, on a jugé de l’opportunité,  et même la nécessité de s’inscrire sur la plateforme, car le procédé était non seulement avantageux, mais beaucoup ont manifesté leur enthousiasme pour le projet, mais voulaient des garanties que la plateforme offrait » détaille-t-il.

Une idée par les cop’s et pour les cop’s

C’est dans cette logique qu’il s’inscrit au programme intitulé « bataillon des entrepreneurs panafricains » première édition organisée par le SKEP un incubateur. L’idée de « La Nyama » est fille du milieu estudiantin dans lequel François NGOUME et  ses collaborateurs vivent. Ils y remarquent une recrudescence dans la consommation des étudiants dans les restaurants (manque de temps, rapidité dans le service etc… « Un jour, nous sommes allés manger avec des amis dans un de ces restaurants, on a attendu 30 minutes avant qu’on nous serve (du fait de l’affluence, il faut dire que les milieux universitaires concentrent une forte population), et c’est là qu’un ami à moi fait la blague que mais dis donc, les gars ci doivent avoir l’argent hein… et ça a fait boum dans ma tête et j’ai décelé là une niche d’opportunités » renchérit-il.

 

La Nyama SAS

 

Après cette levée de fonds, « La Nyama » compte décliner sa stratégie en trois phases. « La première étape vise d’abord à mettre sur pied une chaîne de restaurants dans les différentes universités publiques et/ou privées. La seconde étape consistera pour nous à acquérir des espaces agricoles afin de produire nos matières premières  (plantain, pommes, tomates etc…) pour alimenter nos restaurants. Enfin, nous voulons nous déployer dans l’agro-industrie, afin de transformer ce que nous produisons pour créer une plus grande chaîne de distribution et diversifier réellement les activités. Pour dire que l’entreprise a réellement une vision ambitieuse et nous ne sommes qu’au début de l’aventure » précise-t-il.

Une aventure pleine d’anecdotes

En tant qu’entrepreneurs, trouver des investisseurs est un travail de longue haleine. Ce qui a aussi été le cas pour l’équipe de « La Nyama ».Entre humour et nostalgie, le C.E.O nous raconte cette traversée du désert « Un soir, je reçois un appel d’un investisseur, à 22h on cause il me pose des questions sur le projet et me dit qu’il va contribuer à la campagne. Quand il raccroche il souscrit à 50.000 FCFA. Le lendemain,  il m’appelle qu’il veut me rencontrer,  moi sachant qu’il avait déjà souscrit, je me dis pourquoi? Surtout que j’avais déjà des trucs à faire. On devait se voir à 14h. Vers 13h je dis je n’y vais plus. Vers 13h30, il m’appelle pour confirmer le rendez vous, je veux lui dire que ce n’est pas possible,  mais je laisse. On se voit finalement, et c’est là que très intéressé par notre vision, il décide d’injecter encore 1,5 millions dans le projet. C’est tout dire… à croire qu’il ne faut jamais refuser d’honorer un rendez vous, on ne sait pas quelle opportunité se cache derrière » révèle-t-il.

Un Happy Ending

Le restaurant « La Nyama » est désormais opérationnel et ouvert de 9h à 22h de lundi à samedi. Aussi, pour l’organisation des cérémonies (réunions de travail, affaires, mariage, baptême et autres) ou simplement une réservation  (au cas où vous voulez inviter des amis dans un endroit discret, vous passez la commande d’un plat en particulier et on vous fait ça.). Pour le moment le service n’est disponible que dans la ville de Yaoundé.

Je fais partie de la Génération Androïde donc jamais sans mon phone. All les days, je jongle entre les fonctions de mélomane, d’internaute et de noctambule. En résumé, je suis un camerounais déjà avancé !

Tags:


Article de la même catégorie

Flavien Kouatcha reçoit le prix Pierre Castel 2018


La camerounaise Melissa Bime remporte le prix Anzisha 2018


Au Cameroun, les prix DigCit ODD récompensent les jeunes qui œuvrent dans le développement durable grâce aux réseaux sociaux


« IDocta », l’application médicale camerounaise qui améliore votre santé


LE CAMEROUN ACCROIT SA CONNECTIVITÉ INTERNET HAUT DÉBIT GRÂCE AU LANCEMENT DE YAHCLICK LE SERVICE INTERNET PAR SATELLITE DE YAHSAT


WEB TV : REGARDEZ LE LIVE


Actualités

Vidéo : Même en vacances à Dubai, Kola Sucrée est toujours sur les nerfs

Découvrez les images exclusives du prochain clip de Ko-C et Fanicko

Dareal dévoile le nom, le mois de sortie et la cover de son nouvel EP

Pour la réalisation du biopic « The German King », une levée de fonds vient d’être lancée

Mr Leo joue les sapeurs dans le clip de « c’est pas nouveau »

Auletch est un ensemble de plateforme interactif entièrement dédié aux cultures du Cameroun. Nous mettons en avant et présentons les différentes facettes qui font la diversité culturelle du Cameroun. Sur un ton décalé, nous parlons d'art, mode, littérature, histoires, traditions, musique, société, beauté, bien-être et entrepreneuriat.

© Auletch 2018 - Mentions légales - Contact

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?