Les 5 clips qu'il ne fallait pas rater en février Au Letch !

Les 5 clips qu’il ne fallait pas rater en février Au Letch !

Publié le 2 mars 2017
Par Mota__Savio


top5-fevrier-

Vous n’êtes pas fatigué de work depuis là ? Regardez plutôt les 5 clips qui ont marqué la rédaction en février. Au programme, l’ambiance dans un bar, les louanges à Papa God, la vie d’un Don Man, les couloirs du kwata et les coups de reins d’une chanteuse. Faut pas fâcher hein, c’est la nouvelle rubrique Au Letch. C’est parti !

1- « Ou Même » de Jovi Le Monstre réalisé par Ndukong 

« Tous les jours sur ma véranda c’est ta maison là bas ? Ou même ». C’est dans un bar- cabaret que Jovi et sa team ont fait le clip. Un bar où la serveuse cosh tout le monde en rivalisant avec les clientes. Résultat, une bagarre éclate entre Miss Djansang et Tatapong Beyala. After, on entend seulement Tatapong Beyala dire : « Je n’ai rien fait dans la partou*e je tenais la lampe ». 

 

2- « Zamba » de Magasco et Jaques Greg Belobo réalisé par NS Pictures

Zamba  raconte l’histoire d’un accouchement difficile dans des conditions difficiles. D’une part dans une chambre mal aménagée et d’autre part dans un contexte de violence en zone anglophone. Ces deux faits poussent Magasco à se remettre à la volonté de Papa God qui se manifeste ici par l’apparition de Jaques Greg Belobo. Quelle voix ce monsieur ! On a encore les frissons tellement il chante fort et bien.

 

3- « Ova Don » de Zayox réalisé par Régis Talla

C’est Zayox qui joue les Dons for Kwat dans ce vidéogramme.« Tout dans le style mais rien dans le mind ». Le gars donne les conseils aux perika qui veulent ndem le droit chemin. Il met en garde les Boys sur leurs fréquentations.  Plus qu’un clip, c’est un acte de sensibilisation auprès des jeunes.

 

4- « A Motto » de Maxtor réalisé par Mahine Sef 

A Motto, Maxtor présente son terre aux letchois (es). On peut voir ses kombis, ses bad-kombis et ses partenaires suuurs. Tout le monde est en noir ou presque. Pourquoi ? La marque Sanja prend en otage tout le Kwat. Ce sont les porteurs de fer que tu veux voir ?

 

5-  « Choleh Me » de Ewube réalisé par Adah Akenji

« It is Ewuuuube » in the building ! La reine du dancehall 237 fait danser tout le letch avec ce nouveau titre. Elle cimente peu à peu sa voix dans ce style. Rude Bwai est d’une grande aide dans cette aventure. A tous ceux qui veulent discuter, « I Beg, I Say Choleh Me ».

Si vous avez encore le time, rendez-vous ici pour d’autres sensations.

 

Dans la même catégorie