5 attitudes que l'on voit chez les gens après les fêtes

5 attitudes que l’on voit chez les gens après les fêtes

Publié le 22 janvier 2020
Par Sandrine Mireille


La période des fêtes de fin d’année est bolè. Partout dans les villes, c’était le Moutoubou. Tchop par-ci, boissons par-là, sans oublier les sorties au milieu. Now on back à la réalité du terrain. Voici 5  dégagements que les gens font après les fêtes, surtout au mois de Janvier. 

1- Gérer la  Janviose 

La janviose est une anomalie qui frappe all le moto durant la période de Janvier. Même ceux qui ont toujours été foirés se plaignent. Wehrr, wharr, whoo… Janvier fimba au mois le plus long de l’année. Pour certaines personnes, on dirait  qu’il a même  80 jours, tellement le foirage leur nack à cette période qu’ils se demandent si ça va finir un jour.  Ils deviennent  comme le chat qui n’a pas vu de souris au moins 20 jours. À l’heure-là , le championnat de crédit  chez  Aladji est serré , pour cette raison ils beguin à le saluer et animer le parlement chez celui-ci . Tout ça à cause du crédit.  

2-Manger les nourritures réchauffées 

Les fêtes de fin de fin d’années sont aussi synonymes de beaucoup de tchop, tu vas dans presque toutes les maisons, il y’a à manger. Chez certaines personnes, on gaspille même. Mais quand kem Janvier, hum mama c’est le feu qui sort. Toutes les tchops qu’on a stockées au congelo là noor, pardon on met d’abord ça dans la marmite. Le réchauffé a souvent un de ces rares vieux gouts là que si tu n’as pas gouté, tu ne peux pas comprendre. Quand tu manges ça noor, ça tape seulement derrière la tête que « wang, wang, wang »

3Faire le sport 

 Dans l’imagerie populaire, le sport chasse les kilos en trop pris pendant les fêtes. Les gens tchop comme pas possible oubliant que le poids les guette comme le guépard calcule l’antilope en pleine forêt. Dès que Janvier arrive, tu niè seulement les gens commencer à courir en direction du parcours Vita, pour éliminer le surplus du poids. Les équipes du « Beleh must go » se mettent en place. Çà laisse qui ? A ce moment-là, tu entends seulement les gens dire « mes habits ne me suffisent plus, j’ai grossi… » Comme si c’est une autre  personne qui leur mettait la bouffe dans leur ventre.  

4Dormir au bureau par excès de fatigue

Pendant les fêtes de fin d’année, les gens bringuent 1000  à l’heure. Ils go dans all les BT, ils ne nang pas.Sauf qu’en Janvier, la vérité leur rattrape. Ils sont keff au bureau. Dès qu’ils peuvent être seuls un petit moment, ils cassent un bon sommeil. Ils vont pisser oooh, ils s’endorment aux toilettes, pendant les réunions oooh, dès que le boss est mbindiment distrait, ils begin à nang au point où les collègues piétinent leurs pieds pour qu’ils se réveillent. Vraiment, la  fête a ses conséquences  que les conséquences  elles-mêmes ignorent.

5– Fréquenter moins les bars pour un temps

La janviose a ceci, qu’elle teach la discipline financière du moins pour un temps. Si tu es un grand buveur, tu apprends à te  focaliser à l’essentiel. À cette période, on senta un peu les jongs, parce qu’il faut gérer les dépenses prioritaires. En ce moment, tu vois les pères de famille rester à la maison. Certains commencent  même à jouer avec les enfants à cause de l’absence de l’argent de bière mais dès que Janvier passe, c’est là où tu vois son vrai degré d’amour pour ses enfants. 

Janvier est un mois de réflexion, probablement le mois où les cerveaux tapent franchement les systèmes 4-4-2  pour s’en sortir. Et vous –mêmes, quelles sont les  attitudes que vous voyez chez les gens après  la fête ? 

Dans la même catégorie