10 mauvaises habitudes qui collent à la peau des camerounais ? - Auletch

10 mauvaises habitudes qui collent à la peau des camerounais ?

Publié le 25 avril 2019
Par Mota__Savio


On dit que les mauvaises habitudes ont la peau dure ! Au Cameroun c’est sûr que c’est seulement la peau de l’éléphant qu’ils ont. Et le way le plus wandayant c’est que si tu tentes de reprocher un geste déplacé à celui qui le fait … mon ami, c’est les raisons que tu veux écouter ? C’est les insultes que tu veux entendre ? Anyway on a recensé 10 mauvaises habitudes qui nous collent à la peau.

1-    Utiliser un appareil en conservant l’emballage. Deux raisons me paraissent plausibles ici. Soit ce sont des clients philosophes ou penseurs qui appliquent simplement les ways des Blancs du genre « Tout ce qui est utile est laid. Il n y a de plus beau que ce qui ne sert à rien » ; de vrais littéraires mais des littéraires qui comprennent tout à l’envers et de travers ; soit ce sont des conservateurs du style américain. Le style de gars qui mangent même les bananes avec la peau. Certains ne veulent pas simplement que leur appareil vieillisse parce qu’il y a trop la saleté au Cameroun. Moufff ! Je dis moufff ! N’est-ce pas vous êtes trop propres ? Et, ils pensent sans doute qu’au moindre petit bug, ils iront illico presto remettre ça au vendeur. Entre nous, imaginez un peu la tête du vendeur si quelqu’un se pointe en lui disant que l’appareil là dérange. Type… même s’il y avait la garantie, le père d’autrui froncera d’abord le visage et il te démontrera qu’avant toi un biafra* a acheté la même chose et ça a donné chez lui, pourquoi pour toi ndem ? En tout cas, entre feymen*, on réussit toujours à s’entendre.

2-    Pisser et cracher après. Tout le monde le fait. Pour quelles raisons ? Je sais que quoi ? Après avoir bu, cracher quand tu pisses devient le geste obligatoire et la fin d’un processus mécanique. Surtout quand tu pisses sur un mur sur lequel est inscrit « DÉFENSE D’URINER ICI », tu sens comment la bière là traverse ton corps, tes yeux rougissent encore plus. Le titre Secouer-Secouer de Lady Ponce prend alors tout son sens. Seules tes poches peuvent attester du nombre de casiers que tu as descendu. D’ailleurs, un habitué de ce type d’exercice vous dira même que pisser sans cracher après, c’est comme manger le poisson braisé sans piment, ça n’a aucun goût !

3-    Essuyez l’écran de sa tablette avec son vêtement. Utilisateurs de téléphones tchoronko, excusez-nous pardon ! Ont la parole, ici, tous ceux qui possèdent les bah Android, les bah Windows, les bah Ios, les bah…Que sais-je encore ? Maintenant, si vous voulez regarder vos notifications (Facebook, Twitter, etc…), essuyez les écrans de vos smartphones avec vos habits. Pourquoi dépenser 100 F CFA pour les mouchoirs de poche alors qu’on peut le faire avec son habit ? De qui se moque-t-on ? Les vendeurs là pensent même que quoi ? D’ailleurs, désormais, un écran propre donne droit à une connexion 3G voire même 4G ; en fonction de l’habit qui nettoie, on déterminera votre débit. Euuye ! Vous croyez que je blague ? Essayez et vous verrez !

4-    Manger sans se laver les mains. Type, tu es un sale type ! Il n’y a pas deux explications. Laissez-moi les ways de « C’est parce que j’avais trop faim » , « Je ne pouvais pas attendre », etc. Bien sûr que tu peux attendre !! Te laver les mains c’est capital bon sang ! Et arrêtons avec les inepties du genre « La saleté ne tue pas l’homme noir », c’est l’homme blanc que ça a déjà tué ? Vraiment, quand quelqu’un est ndoti* hein, il peut vendre la saleté même au porc.

5-    Somnoler sur une chaise alors que lit est à côté. Les paters et les maters vous diront que c’est la fatigue alors qu’en réalité il n’en est rien. Premièrement, pourquoi cogner sa tête dans la maison alors qu’un lit confortable sur lequel une magnifique créature impatiente vous attend (Je parle des mariés oh ! Célibataires assiah !). Deuxièmement, ce n’est peut-être pas votre lit. Oui oui, si on cherche bien, on verra que le crédit que la banque vous a accordé a déjà cuit et maintenant vous dormez seulement avec les huissiers.

6-    Se plaindre du foirage alors que l’on boit la bière tous les soirs. Entre nous qui ne connaît pas cette situation. On boit, on boit, on boit mais les problèmes sont toujours là. Un casier, deux casiers mais les factures d’eau et d’électricité sont toujours là. Est-ce toujours parce que le père là est président ? Na malchance this or na popo bàlock ? Comment les gens enchaînent des tonneaux d’alcool alors que les enfants ne sont pas encore inscrits au school ? Dites ce que vous voulez, c’est Valsero qui avait raison. Ce pays tue les jeunes !

7-    Se saper avant d’aller à un deuil. Tu es là devant le miroir depuis deux heures de temps. C’est toujours pour le deuil là ou après il y aura un bateau à lever ? Comme tout le monde est maintenant Bomayé là. Sérieusement, on va danser ou pleurer ? Est-ce que le corps connaît encore ce que  l’on appelle le mascara, fond de teint, eye-liner, bref  le maquillage ? Il est lui couché. Ris, pleure, dis lui même qu’il est laid, c’est pas son problème. Peut-être qu’on le fait aussi parce que l’on espère rencontrer quelqu’un (e). Ça laisse qui ? Même avec le veuf ou la veuve on peut s’entendre, hein…Mollah ?

8-    Parler la bouche pleine. Y a que les gourmands qui le font. Un peu un peu « Tchap tchap ». C’est énervant jusqu’à ! Le plus irritant, c’est quand tu es avec quelqu’un qui rit, mange et ouvre sa grande bouche pour raconter comment il est directeur d’une société d’import-export à Château Rouge dans le XVIème arrondissement de Paris et que les Blancs travaillent pour lui. Adjéwa’a, espèce de mbenguiste sans papiers ! Tsuiiiips !

  Lire aussi : 10 statuts inédits de camerounais sur whatsApp

9-    Dévisager un inconnu. C’est même quoi de regarder les gens ? Certains te regardent jusqu’à tu as seulement envie d’aller te cacher derrière une aiguille. Quelqu’un te regarde au point où tu te sens obligé de lui demander « Oh, c’est quoi ? Tu veux ma photo ? Laid type ! ». Par ailleurs, un expert m’a dit qu’hein,  les gens naissent deux deux. Une façon de dire que chacun ressemble involontairement à une autre personne. D’autres vous diront même qu’ils ont vu votre frère jumeau au Bénin. Au Camer, par exemple, c’est quand une fille a des sérieux problèmes d’argent qu’elle te sort un truc du genre « Mon bébé, tu as le sourire d’Eto’o hein… Est-ce que tu sais même ça ? ». Espèce de panthère Android biodégradable !

10-  Se curer le nez partout. Les gens ont vraiment des mauvaises habitudes hein… Ils se curent le nez en permanence et sont les premiers à vouloir vous saluer. Ça va de paire avec ceux qui ont toujours leurs mains dans leur pantalon. Toujours en train de se gratter. Na kwashiokor dat ? Tu parles bien avec quelqu’un, puis à un moment, c’est comme si le matango lui monte à la tête. Il envoie ses membres dans son pantalon. Commence par chercher le rond-point Deido, ensuite l’Université de Douala, enfin il cherche à saluer toutes les filles qui ont refusé ses avances histoire de leur laisser un parfum d’homme. Huuum…

Hein ! Mollah, laisse seulement. Il y a les courageux ici dehors ! Les bizarreries d’un type bizarroide ? Il en existe encore plein ! Donc je compte sur vous pour dénoncer ça en commentaires.

Dans la même catégorie