10 choses que les bacheliers découvrent à la fac

10 choses que les bacheliers découvrent à la fac

Publié le 27 septembre 2020, par Charly ngon

La fac représente pour de nombreux nouveaux bacheliers un rêve. Il y a ceux qui iront dans les universités privées et les autres prendront la route des universités  publiques. Pour ceux de la deuxième catégorie, ils sont loin d’imaginer les réalités auxquelles ils devront faire face dans ce temple du savoir.  Today, on va leur dire en dix points ce qui les wait là-bas.

Bacheliers, Fac

1-   Chers bacheliers, on va quand même vous dire les choses telles qu’elles sont hein. Depuis vous nous dérangez un peu avec votre Bac corona là. On vous regarde seulement dans le easy. Mais on no que la première idée que vous allez vous faire de la fac, ce sera au moment de faire vos préinscriptions. Ce jour-là, quand vous irez chap vous inscrire en croyant que vous êtes le first, vous allez vous retrouver face à une foule d’aspirants à la fac qui wait depuis les premières heures de la matinée comme les gars qui ont investi au QNET qui attendent d’être remboursés. On espère que vous aurez toujours la même banane sur le visage après ça. On augmente le volume ?

2-   Chers bacheliers, après vos premiers cours magistraux deux choix vont se présenter à vous. Soit vous continuez ou alors vous arrêtez. Les cours magistraux ressemblent généralement à des spectacles de musique où parfois tu ne sais plus si tu es dans le carré vip ou non. Il y a tellement du monde que, les étudiants sont obligés de prendre les cours debout ou assis à même le sol. Parfois l’ambiance devient électrique au point où le prof tchop les nerfs et abandonne le cours. Et pour votre mal, il considère cela comme vu. C’est alors là que les vendeurs de cours entrent en scène pour proposer les polycopiés. C’est la raison pour laquelle les tchan tchan ne doivent pas manquer dans vos poches comme le bitakola pour buy les cours rapidement.

3-   Chers bacheliers, votre premier arrêt cardiaque risque came le jour où vous allez entendre votre camarade se plaindre d’un teacher qui lui a dit ho ha « si tu ne donnes pas le gésier, tu ne valideras jamais aucune de mes matières ». Vous aurez l’impression d’être dans une fiction, pourtant c’est la réalité. Pour les garçons, même si on en parle pas trop, ils ont leur part de harcèlement. Est-ce qu’ils ont alors le courage pour le dire, les gars tchop les ways en solo. Pardon ne venez pas ask de quoi il s’agit. Nous on veut voir nos enfants grandir.

4-   Chers bacheliers, le deuxième arrêt cardiaque que vous risquez avoir, ce sera face au babillard. Ah ce fameux jour, quand vous allez recevoir l’appel d’un de vos potes vous disant « gars on n’a affiché ». Maf, ce ne sont pas vos ways du Bac corona là. Vous allez sentir une vibration vous traverser tout le corps comme un djo qui a reçu un coup de matraque au dos. Votre cœur va battre comme celui d’un djo qui a renversé le couvercle d’une marmite en essayant de piquer un morceau de viande. Là où vous aurez le macabo hein, c’est quand vous verrez certains étudiants qui ne viennent jamais aux cours sauter de joie. C’est là que vous allez confirmer que la fac, ce n’est pas le voir bébé. On continue

5-   Chers bacheliers, si le mot patience n’a jamais eu de sens pour vous jusqu’ici, attendez le jour où vous serez contraint de faire une requête parce que vos notes ne pas sont sorties. Prière d’habiter surtout proche de la fac, parce que si ce n’est pas le cas, vous allez seulement lire l’heure. Déjà que vos chances de trouver l’enseignant ne sont pas grandes. Vous serez donc obligés d’attendre ou faire le tour du campus comme un mauvais esprit à la recherche du prof. Et quand bien même vous parviendrez à l’avoir, le gars va vous faire work jusqu’à. Et comme si cela ne suffisait pas, il va vous demander encore d’aller vous-même fouiller votre feuille parmi la pile qui est au sol. Si vous ne la trouvez pas, c’est encore un autre ndem à gérer. Et cela peut prendre vraiment du temps.

6-   Chers bacheliers, préparez-vous à muscler le mental dès maintenant pour avoir au moins l’espoir d’atteindre le niveau trois. Bon là, c’est un peu gentil hein. Sinon que, ils sont rares quand même ceux qui atteignent le niveau deux hein. Le genre d’épreuves que vous allez devoir surmonter, si vous n’êtes hight vous allez ndem. Il faut go ask aux gars qui sont aux abords de la fac en train de do les photocopies. Bon nombre d’entre eux ont dû abandonner. Mais bon, c’est chacun avec son toli hein. En tout cas vous avez le choix, soit vous arrêtez la marche, ou vous la continuez jusqu’à la gare.

7-   Chers bacheliers, l’université comme on le dit couramment c’est un univers. Dans cet environnement, vous serez face à tout genre de propositions. À vous de savoir faire la part des choses. On vous dit déjà que la vente du piment est de taille là-bas, il y a le rouge et le jaune. Ça se vend en gros comme en détail, et les consommateurs en raffolent de ce fruit très particulier, surtout celui qui est estudiantin. Il y a aussi beaucoup d’associations là-bas, ou c’est toujours pour le school de quoi comme ça man no know. En tout cas vous êtes prévenus. Il ne faut pas seulement qu’on vous retrouve à un carrefour en train de vouloir démontrer que 32 giga font exactement 500 giga.

LIRE AUSSI Cinq raisons qui font que certains enfants ne quittent pas la maison familiale

8-   Chers bacheliers, en fac il faut garder de bons rapports avec trois personnes. Celui du délègue, le chargé de TD (Travaux dirigés) et l’étudiant qui est toujours présent à tous les cours. Vous devez impérativement avoir leur numéro au bout des lèvres comme le bordereau d’un ticket pari foot qui est susceptible de vous faire gagner une somme d’un bâton. Avec le chargé de TD par exemple, vous pouvez bien vous entendre si jamais vous n’êtes pas certain d’être présent. Les cop’s en savent quelque chose. Quand vous serez absent à deux TD, on ne va pas vous dire. Ça viendra tout naturellement, et vous saurez quoi faire ce jour-là.

9-   Chers bacheliers, ce qui est quand même mo en fac hein, c’est la possibilité de reprendre une matière si jamais vous ne l’avez pas validé à la session normale. On appelle ça le rattrapage. C’est comme un match qui se joue aller et retour. Très peu d’étudiants peuvent se vanter d’avoir fait un parcours universitaire sans passer au rattrapage. Ce jour du rattrapage ressemble le plus souvent à des retrouvailles dominicales entre potes. Les mêmes gars, bref ce sont les habitués, un rattrapage sans leur présence n’en ai pas un. Ils sont toujours les premiers à crier « les gars position ».

10- Chers bacheliers, l’environnement de la fac est diffèrent de celui du collège ou encore du lycée. Pas de surveillant de secteur, ou encore une liste de présence. Vous êtes votre propre gardien. Vous êtes libres de venir au cours comme bon vous chante. À la vérité (même si ce n’est pas toujours le cas), c’est le babillard qui va vous donner la sentence finale.

Auteur : Charly ngon

Molah ne te fie pas à mon name, je ne suis pas un mbenguiste, je suis du bled comme toi. Les hauts et les bas sont notre quotidien, donc ne fia pas c'est entre nous quoi ... comme au letch