Société : 10 actes de violences faites aux femmes

#Société : 10 actes de violences faites aux femmes

Publié le 17 février 2020
Par Sandrine Mireille


La femme est considérée comme le sexe faible. De ce fait ; plusieurs personnes (les hommes en général) ayant le noir cœur la traitent comme une chose sans valeur et par ricochet la violentent.  Today nous vous présentons 10 actes de violence envers les femmes. 

Source: Gabonreview.com

1- La violence verbale

 Dans plusieurs types de relation; il peut arriver que les choses ndem mais la manière de gérer peut être brakata ou peace. Il y a une catégorie de jo là que quand il a les pbs avec les go, sa tête fume le sinssongho. Il insulte ; c’est son moyen de défense.Tu entends seulement : « Mouff ; fiches le camp ». « Pauvre fille ; tu me parles encore là ; je vais te taper tu vas confirmer ». Deux jours après ; c’est le même gars qui supplie la fille pour monter sur elle. Vraiment ; tsuipps. 

2- La bastonnade

Il y a des gars qui ont des liens de cousinage lointains avec Mike Tyson ou Bobby Brown. Moindre pb avec lui, il vient avec les coups de poings, les savates, les gifles sur la go que parfois il n’a même pas encore légalisé. Elle est juste sa concubine, on ne l’a jamais vu dans la famille de la fille. Certaines qui sont déjà mariées, c’est pire quand le gars est un boxeur. Elles sont obligées de mentir tous les jours qu’elles ont cogné le visage contre la porte des toilettes.

3- Le viol

 Utilisé comme un moyen de pression ou d’asservissement ; le viol peut détruire profondément les ngaVu que le jo (ça peut être le père ; le frère ; l’oncle où le mari) veut grimper sur la go à tout prix. Certaines perdent leur vie à la suite de cet acte ou encore développent d’autres penchants sexuels. Elles ne veulent plus sentir un jo dans leur 5 m50 à cause du traumatisme. Il faut parfois une longue période de réhabilitation émotionnelle et psychique pour qu’elles reprennent une life « normale ».

4- L’excision

 Enlever le clitoris des filles est une pratique qui déstabilise le devenir d’une femme. On lui enlève la possibilité de ressentir le « mounyon » dans sa future vie de nyass, soit disant qu’elle n’ira pas regarder dehors si son mari est un dormeurA cause de cette pratique, plusieurs femmes qui réussissent à ne pas die deviennent amères comme le ndolé non lavé. Elles sont comme le bois mort sur le lit. 

5- La manipulation émotionnelle

 Bon nombre de njo qui se sentent high par rapport aux femmes financièrement ou émotionnellement yamo exercer de la pression sur elles. Ils aiment les menacer en les faisant croire qu’elles n’ont pas d’autres issues de survie en dehors d’eux. Parfois ; tu vas entendre le nièman dire que : « si tu pars d’ici ; qui vas encore te regarder ? Si je ne t’avais pas sauvé de la pauvreté ; tu allais t’en sortir ? » Elles sont parfois tellement abattues qu’elles préfèrent stay dans le feu qu’elles vivent.

6- Le fait de compter les viandes dans la marmite

 Il y a des hommes qui ont un sérieux problème de contrôle ; pour eux la femme est comme un enfant à qui il faut dire « monte » ; elle monte. Comment expliquer que sa femme prépare ; le gars vient compter les viandes dans la marmite au point de dire le nombre de morceaux de viande que sa chérie doit servir à chacun à la piole. À ce moment ; la nga le regarde comme un mauvais esprit envoyé pour la tenter et sur qui l’on doit verser de l’eau bénite. 

7- L’infidélité

 C’est l’un des virus qui kill les relations de nos jours. Certains njo sont terribles. On leur donne Beyonce, ils vont toujours chercher Bertha la folle sous prétexte qu’il y’a plus de femmes sur la terre que d’hommes au point oùil y’a des femmes qui légitimisent déjà le système dans leur tête en se disant qu’elles vont faire comment § Il n’ya pas mieux que ça. Elles disent souvent « s’il te nourrit déjà et qu’il prend soin de ses enfants, c’est le plus important.

8- Refuser de l’attention à sa nga et l’accorder aux go du dehors

Les go du dehors sont souvent sucrées comme le miel selon certains boys, puisqu’ elles représentent l’interdit ; tu verras facilement certains gars porter le sac, vider même les poubelles de la njomba mais chez lui-même pour porter le bébé ; il se plaint comme si on a volé son argent. Plusieurs femmes deviennent aigries à cause de cette attitude. 

9- Le refus de l’indépendance financière de la femme

Le work épanouit ; et comme certains hommes aiment do comme Sorcière Karaba qui dérangeait les habitants du village de kirikou. L’on verra des hommes refuser que la go work parce qu’il ne veut pas qu’elle puisse avoir ses propres do afin de continuer à la mater. Elle est comme enfermée dans une prison, très souvent elle sombre dans la frustration et l’amertume. 

10- Refuser de nyass sa femme

La nyass est comme le petit condiment qui donne tout son goût au mbongo dans le mariage. Un homme qui ne touche pas sa femme au lit est un assassin. Non seulement ; il l’envoie seek ces ressources vitales chez les gigolos et autres et de plus quand vous voyez certaines gos en entreprise faire comme la nièce de satan, très souvent c’est le deuil des ntouma qu’elles font mais comme elles ont honte de manifester leurs frustrations. Elles préfèrent hanbook les gens comme les moustiques qui sont entrés dans une chambre à 16 hrs, heure de Nkolmesseng. 

Ces violences sont le quotidien de beaucoup de femmes au Cameroun et dans le monde. Certaines ont du mal à sortir d’une relation par peur du « qu’en dira-t-on » ou encore à cause des enfants qu’elles ne veulent pas abandonner ou bien même pour maintenir un statut social ou simplement par peur des représailles de son conjoint. Faut oser briser le silence, faut créer un cadre pour permettre à ces victimes de sortir de cet enfer, faut éduquer, faut être bienveillant … Au Cameroun c’est plus 56% des femmes qui sont victimes de violences conjugales. C’est un chiffre qui fait peur …

Auteur : Sandrine Mireille

Une fille Bio ; pure et black avec un zeste d'humour et d' intelligence. Observer les gens et les ways de la société afin de tirer des conclusions. Internet ma seconde passion. Je suis au calme dans ma tête.

Dans la même catégorie