Mbeng
0

Les mbenguistes et le deuil au pays

pays

Les mbenguistes et le deuil au Cameroun

Il est courant de nos jours que les familles envoient leurs enfants à l’étranger, soit pour poursuivre leurs études, soit pour se battre comme on dit. Des fois même sans l’aide de la famille, les gars affrontent la mer au péril de leur vie pour rejoindre cet eldorado que nous vendent les médias à coup de films, de séries tv, de pub … C’est comme ça alors que la diaspora africaine remplit les métropoles de l’occident, laissant derrière eux parents, frères et soeurs, et souvent même femme et enfants, ne connaissant pas la date de retour, et ne sachant pas s’ils survivront à l’aventure qui les attend … Mais la vie étant ce qu’elle est, la mort reste souvent frapper un parent au pays. Une douleur très difficile à vivre à distance, surtout si par faute de moyen ou de kaolo, tu ne peux assister au deuil … mieux je ne parle pas, courage seulement à ceux là. Par contre, pour ceux qui ont la chance d’aller faire un dernier adieu à ce parent décédé, c’est toute une affaire dans la famille et au kwatt.

S’Il y a deuil chez vous et qu’il y a un mbenguiste dans la famille ? Rayaaaaaaa, vous êtes mort en guerre ! S’il y a alors plusieurs mbenguistes, c’est grave ! On va pleurer le corps là deux jours seulement. A partir du troisième jour, les questions commencent à come out : “Paapi qui est au Canada va venir ? et Pitou de la France ? Donc elle ne va pas cry son père ? La France qui est ici à côté (comme si on prenait le ben skin pour aller là bas hein!) ? Yaaaa il faut qu’elle vienne !  Quoi ? Ils viennent tous ?  Ce sera la mort du deuil, je sens comment on va bien pleurer le père ci ! “

C’est comme ça un voisin du quartier qui pose les questions même si très souvent c’est dans la famille que ces intérrogations begin. C’est souvent comme ça que tu entends qu’un pater est died on a gardé son corps un mois à la morgue voire plus pour attendre les mbenguistes. Plus on garde le corps à la morgue, plus le deuil sera bien. Parce que la logique de tous est que si ça dure autant c’est certainement parce que le gars doit se préparer pour venir enterrer sa personne…

Voilà alors les mbenguistes au terre : les veillées sont de plus en plus animées, tout le monde doit came cry et saluer le benguiste avant de go ! Il faut qu’il confirme que tu es venu au deuil, sinon le taxage sera difficile après.

Le “deuil des mbenguistes” heiin, oui c’est le nouveau nom du deuil, on a presque oublié le défunt, on ne dit plus le deuil de père tel ou maman tel, c’est devenu le deuil du mbenguiste. Le genre de deuil ci, il y a alors les gens vous entendez nooon, et chacun vient pour sa chose ! Il y a ceux qui pleurent effectivement le défunt, mais il y a aussi les maters qui viennent présenter leur fille au mbenguiste pour d’éventuelles fiançailles … (ne riez pas, c’est la vérité). Il y a aussi les filles ou les djos qui viennent chercher une position auprès du benguiste (on ne connaît pas la noix qui donne l’huile) …

Le deuil des mbenguistes hein, c’est toute une histoire. C’est le swagg que tu veux voir ? Pour know un mbenguiste au deuil heiin molaaa, look la couleur de son noir. C’est toujours un genre là, un noir nuit foncé comme si on avait jamais séché son habit au soleil. Et le way qui ne trompe pas ce sont les lunettes de soleil en mode Jack Bauer, les bijoux et son tchinda qui est toujours dans les parages. Tu ne peux pas le rater. Le mbenguiste est en général chaud à mort pour son deuil et il a toujours l’air très sérieux … qui va se négliger ?

Le deuil des mbenguistes est devenu tel que heiin, quand les badauds look le programme et ils ne voient pas les enfants du coté de France, Canada ou USA, l’expression qui suit c’est : “Akaaa c’est le deuil des pauvres !”

Une pensée à tous les mbenguistes qui ont perdu un être cher et qui n’ont pas pu se rendre au deuil … Courage !

 

Mola'a tu as aimé cet article ?


Ne rate pas les suivants, laisse-nous ton email et reçois les prochains kongossas du letch et plein de cadeaux surprises :)


Au Letch

x

Abonne-toi à la NEWSLETTER

Mola'a il n y a rien pour nous ? Laisse-nous ton e-mail et reçois tous les derniers kongossas du letch !